Le plus de cas aux Etats-Unis

Le bilan de l’épidémie de grippe porcine a passé le cap des 50 morts ce week-end avec un premier décès annoncé au Costa Rica et un troisième aux Etats-Unis où le nombre de patients a connu une très forte poussée ces derniers jours qui inquiète les autorités locales. Deux nouveaux cas en France: 15 au total

(AFP)
Le plus de cas aux Etats-Unis
©AP

Le bilan de l’épidémie de grippe porcine a passé le cap des 50 morts ce week-end avec un premier décès annoncé au Costa Rica et un troisième aux Etats-Unis où le nombre de patients a connu une très forte poussée ces derniers jours qui inquiète les autorités locales. Selon les pays concernés, l’épidémie a fait 53 morts dans le monde, dont 48 au Mexique, 3 aux Etats-Unis, 1 au Canada et 1 au Costa Rica. Avec la mort d’un homme de 53 ans qui souffrait par ailleurs de diabète et d’une affection pulmonaire, le Costa Rica est le quatrième pays au monde et le premier d’Amérique centrale à compter des cas mortels.

La Norvège a détecté deux premiers cas chez des personnes de retour du Mexique, devenant le 30e pays touché par le virus mutant A (H1N1).

Les Etats-Unis ont annoncé un troisième décès d’un homme d’une trentaine d’années, ayant des antécédents cardiaques. C’était le premier décès dans ce pays hors de l’Etat du Texas (sud), frontalier du Mexique, épicentre initial de l’épidémie. Selon le plus récent bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les Etats-Unis concentrent plus de la moitié des cas avérés de grippe porcine, répertoriés dans le monde (2254 sur un total de 4379), très loin désormais devant le Mexique (1 626). Un total de 104 personnes sont hospitalisées dans plusieurs Etats américains mais les autorités ont souligné que ces patients souffraient souvent d’autres pathologies, justifiant une surveillance accrue.

Plutôt que se focaliser sur les chiffres, Anne Schuchat du Centre américain de contrôle et prévention des maladies, a souligné qu’il fallait observer les tendances. "Notre estimation c’est que la transmission (du virus) aux Etats-Unis est en cours, c’est un virus très contagieux similaire à celui de la grippe saisonnière", a-t-elle dit. Les autorités américaines étudient ses caractéristiques et encouragent tous les efforts lancés pour développer un vaccin. Même s’il n’est pour le moment pas très méchant, "le virus de la grippe est imprévisible et peut se modifier", a mis en garde Mme Schuchat.

Elle a appelé les autorités sanitaires à se préparer aussi à l’arrivée de la grippe saisonnière dans l’hémisphère sud et dans l’hémisphère nord à l’automne, dont l’impact pourrait se combiner à celui du virus A (H1N1). A titre de comparaison, les autorités ont souligné que la grippe saisonnière faisait chaque année 36000 morts aux Etats-Unis.

Au Mexique, l’épidémie semblait refluer, le dernier cas mortel datant du 4 mai même si trois décès suspects ont été recensés dans l’Etat de Jalisco (ouest), incitant les autorités régionales à fermer tous les lieux publics (bars, restaurants). De même, la célèbre station balnéaire d’Acapulco (Etat de Guerrero) a fermé ses cafés et discothèques, par précaution. Les deux régions ont reporté la rentrée scolaire.

Sur le même sujet