Obama, l’islam et la femme

Les droits des femmes. "Il est important pour les pays occidentaux d’éviter de gêner les citoyens musulmans de pratiquer leur religion comme ils le souhaitent, et, par exemple, en dictant les vêtements qu’une femme doit porter".

Les droits des femmes. "Il est important pour les pays occidentaux d’éviter de gêner les citoyens musulmans de pratiquer leur religion comme ils le souhaitent, et, par exemple, en dictant les vêtements qu’une femme doit porter". "Je rejette les vues de certains en Occident" pour qui le fait "qu’une femme choisisse de couvrir ses cheveux a quelque chose d’inégalitaire". "Le gouvernement américain s’est porté en justice pour protéger le droit des femmes et des filles à porter le voile" et "punir ceux qui voudraient leur dénier". Barack Obama a aussi assuré respecter les femmes qui choisissent des rôles traditionnels mais il a insisté pour que toutes les femmes aient ce choix. Pour cela, les filles doivent avoir accès à l’éducation, a-t-il plaidé. Les Etats-Unis vont donc œuvrer en partenariat avec les pays musulmans pour combattre l’illettrisme et encourager les femmes à travailler grâce à des programmes de microcrédits.

Education et développement . "Aucune stratégie de développement ne peut se fonder uniquement sur ce qui sort du sol ou être soutenue alors que les jeunes sont sans emploi". "Alors que l’Amérique s’est, dans le passé, focalisée sur le pétrole et le gaz dans cette partie du monde, nous cherchons désormais un engagement plus large". "En matière d’éducation, nous allons élargir les programmes d’échange, augmenter le nombre de bourses, comme celle qui a conduit mon père en Amérique, tout en encourageant davantage d’Américains à étudier au sein de communautés musulmanes". "Nous ouvrirons des centres d’excellence scientifique en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est et désignerons des émissaires scientifiques pour collaborer à des programmes développant de nouvelles ressources énergétiques".

L’Iran . "Nous sommes désireux d’aller de l’avant sans conditions préalables et sur la base d’un respect mutuel". "Mais il est clair pour tous ceux qui sont concernés que lorsqu’il s’agit d’armes nucléaires, nous sommes à un tournant décisif". "Il ne s’agit pas simplement des intérêts américains. Il s’agit d’empêcher une course aux armements nucléaires au Moyen-Orient qui pourrait mener cette région et le monde sur une voie extrêmement dangereuse". "Toute nation - y compris l’Iran - doit avoir le droit d’accéder à la puissance nucléaire pacifique si elle se conforme au Traité de non-prolifération nucléaire".