Après la prière, des interpellations

Des milliers de partisans du leader de l'opposition Mir Hossein Moussavi manifestaient vendredi après-midi à Téhéran, à l'issue du prêche de l'ancien président iranien Akbar Hashemi Rafsanjani , ont indiqué à l'AFP des témoins, qui ont fait part de "plusieurs" arrestations.

AFP

Des milliers de partisans du leader de l'opposition Mir Hossein Moussavi manifestaient vendredi après-midi à Téhéran, à l'issue du prêche de l'ancien président iranien Akbar Hashemi Rafsanjani , ont indiqué à l'AFP des témoins, qui ont fait part de "plusieurs" arrestations.

La police tentait de disperser la foule, qui scandait des slogans à la gloire de M. Moussavi et des "Allah Akhbar" ("Dieu est grand"), et elle a procédé à "plusieurs arrestations", selon les même sources, qui n'ont pu fournir d'autres détails à ce sujet.

Akbar Hachémi Rafsandjani, un des ennemis jurés du président Mahmoud Ahmadinejad, venait de diriger pour la première fois en plus de deux mois la grande prière hebdomadaire, à l'université de Téhéran.

M. Rafsandjani, un soutien de Mir Hossein Moussavi pendant la campagne présidentielle, a appelé à la libération des manifestants encore emprisonnés, afin de rétablir la confiance du peuple iranien envers le régime.

M. Moussavi et ses partisans contestent toujours la réélection de l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad à l'issue du scrutin présidentiel du 12 juin.

Sur le même sujet