Jérusalem: la police est en alerte

La police israélienne a été à nouveau placée en état d'alerte et a interdit l'accès vendredi à l'esplanade des Mosquées, dans la Vieille ville de Jérusalem, aux musulmans de moins de 50 ans, a indiqué jeudi soir son porte-parole.

AFP
Jérusalem: la police est en alerte
©EPA

La police israélienne a été à nouveau placée en état d'alerte et a interdit l'accès vendredi à l'esplanade des Mosquées, dans la Vieille ville de Jérusalem, aux musulmans de moins de 50 ans, a indiqué jeudi soir son porte-parole.

La police craint des manifestations palestiniennes violentes à l'occasion des prières du vendredi à la suite des récents heurts dans la Vieille ville et les quartiers arabes de Jérusalem. Seuls les femmes et les fidèles de plus de 50 ans pourront venir prier vendredi sur l'esplanade, a précisé le porte-parole Micky Rosenfeld.

Appliquée ces derniers jours, cette restriction avait été levée mercredi au lendemain d'affrontements entre Palestiniens et forces de l'ordre israéliennes qui ont fait plusieurs dizaines de blessés chez les manifestants et 15 dans les rangs de la police.

Quelque 60 protestataires ont été arrêtés. Les tensions politico-religieuses ont grimpé la semaine dernière avec le feu vert donné par le ministère israélien de l'Intérieur à la construction de 1.600 logements à Jérusalem-Est, dont l'annexion par Israël en 1967 n'est pas reconnue par la communauté internationale. Depuis, des incidents sporadiques éclatent quotidiennement à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée.