Flottille: l'avocate des deux Belges réclame une enquête de compétence universelle

L'avocate des deux Belges qui se trouvaient sur un des navires de la flottille internationale à destination de Gaza, arraisonnée par les forces israéliennes, a réclamé lundi l'ouverture par le parquet fédéral belge d'une enquête sur base de la loi de compétence universelle.

BELGA

"La Belgique est compétente pour mener une telle enquête, car des Belges sont impliquées", a souligné Me Joke Callewaert à l'occasion d'une conférence de presse au parlement européen.

Fatima El Mourabiti et Kenza Isnasni (27 ans chacune) étaient encore à bord de la flottille lorsqu'elle a été prise d'assaut par l'armée israélienne, faisant 19 morts et 36 blessés selon une télévision israélienne.

Une autre Belge qui participait au projet, Julie Jaroszewski, avait pour sa part préféré quitter la flottille à Antalya (Turquie) avant son départ pour Gaza. "Tout le monde à bord était conscient du risque, mais on s'attendait à ce qu'Israël respecte le droit international", a-t-elle confié.

Elle a souligné avoir quitté l'expédition par crainte des violences israéliennes, mais aussi parce qu'elle ne se sentait pas suffisamment soutenue "par les médias et les politiques". La députée européenne Véronique De Keyser (PS), qui était encore à Gaza vendredi matin, a pour sa part dit craindre désormais "une logique d'escalade concertée" entre les parties israélienne et palestinienne.

Elle réclame une enquête internationale indépendante et juge donc insuffisante l'exigence posée par la chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, en faveur d'une enquête menée par Israël.