Mort de Chebeya: Vanackere "choqué" réclame une enquête

Le vice-Premier ministre belge et ministre belge des Affaires étrangères, Steven Vanackere, s'est dit jeudi "choqué" par l'annonce de la mort du président d'une ONG congolaise active dans les droits de l'Homme, La Voix des sans-voix (VSV), Floribert Chebeya Bahizire, retrouvé sans vie mercredi dans sa voiture sur une route à la sortie de Kinshasa.

Mort de Chebeya: Vanackere "choqué" réclame une enquête
©BELGA
BELGA

"Il est important (pour les autorités de Kinshasa) d'entamer une enquête approfondie sur les circonstances de ce décès", a affirmé le chef de la diplomatie belge dans un communiqué. M. Vanackere ajoute qu'il a demandé à l'ambassadeur de Belgique à Kinshasa, Dominique Struye de Swielande, de "suivre de près cette affaire inquiétante et, en concertation avec ses collègues de l'Union européenne, se pencher sur la suite ultérieure".

L'ambassadeur de la République démocratique du Congo (RDC) en Belgique, Henri Mova Sakanyi, a été interpellé le jour du décès (mercredi) à propos de cette affaire, souligne le communiqué. M. Chebeya, un défenseur des droits de l'Homme très connu en RDC et en Belgique, a été retrouvé "sans vie, allongé sur le siège arrière de (sa) voiture, apparemment sans trace visible de violence", selon l'inspecteur provincial de la police pour la ville de Kinshasa, le général Jean de Dieu Oleko.

La voiture a été retrouvée sur une route à Mitendi, au sud-ouest de la capitale congolaise en direction de la province du Bas-Congo (sud-ouest).

Egalement membre de la VSV, le chauffeur qui conduisait la voiture de M. Chebeya n'a pas été retrouvé "jusque-là", selon le policier.