Le ministre Eric Woerth porte plainte

Le ministre français du Travail Eric Woerth a décidé de déposer plainte pour dénonciation calomnieuse après des accusations le mettant en cause sur un possible financement illicite de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, a annoncé mercredi son ministère.Bettencourt: la police retrouve trace du retrait de 50.000€ VIDEO: Regardez E.Woerth s'expliquer sur TF1Le camp Sarkozy attaque la presse aux "méthodes fascistes" Le blog de notre correspondant à Paris

AFP
Le ministre Eric Woerth porte plainte
©EPA

"Eric Woerth a décidé de déposer plainte pour dénonciation calomnieuse auprès du tribunal de grande instance de Nanterre", à l'ouest de Paris, a indiqué le ministère. "Il dénonce les accusations mensongères dont il a fait l'objet, en particulier concernant la réception de fonds en espèces aux fins de financement illégal d’activité politique", ajoute-t-il.

M. Woerth est accusé par l'ex-comptable de la femme la plus riche de France, Liliane Bettencourt, d'avoir reçu en tant que trésorier du parti présidentiel UMP 150.000 euros pour financer la campagne de M. Sarkozy au printemps 2007.

Le don de 150.000 euros, s'il est confirmé, serait illégal, le montant maximum autorisé par la loi sur le financement des partis politiques étant de 7.500 euros par an pour un parti et 4.600 euros pour un candidat à une élection. Le ministre a répété qu'il n'avait reçu "aucun euro illégal" et n'avait "rien à se reprocher".

La justice française a ouvert mardi une enquête à la suite des affirmations de l'ex-comptable, Claire Thibout, publiées par le site Mediapart. Eric Woerth était déjà accusé par l'opposition de "conflit d'intérêt" dans le cadre de ses relations avec Mme Bettencourt.