WikiLeaks dit être de nouveau victime d'une attaque informatique

WikiLeaks annonce mardi sur son fil twitter être l'objet d'une nouvelle attaque informatique, alors que le site publie au compte gouttes quelque 250.000 notes diplomatiques américaines qui ont commencé dimanche à être rendues publiques par différents médias.

WikiLeaks dit être de nouveau victime d'une attaque informatique
©AFP-INTERNET
AFP

WikiLeaks annonce mardi sur son fil twitter être l'objet d'une nouvelle attaque informatique, alors que le site publie au compte gouttes quelque 250.000 notes diplomatiques américaines qui ont commencé dimanche à être rendues publiques par différents médias.

"Nous faisons actuellement l'objet d'une nouvelle attaque DDOS (par déni de service, ndlr)", peut-on lire sur le micro-blog de WikiLeaks. Un autre message précise ensuite que "l'attaque DDOS dépasse désormais 10 gigabits par seconde". Dimanche déjà, alors que le contenu d'un quart de million de notes diplomatiques américaines réunies par WikiLeaks était sur le point d'être rendu public, le site avait annoncé être visé par une attaque informatique du même type.

Mais WikiLeaks avait assuré que le contenu de ces notes étant déjà entre les mains des journaux El Pais, Le Monde, Spiegel, Guardian et New York Times, l'attaque n'empêcherait pas leur publication.

Effectivement, depuis dimanche, des câbles diplomatiques échangés entre Washington (Départements d'Etat et de la Défense) et 274 ambassades américaines dans le monde sont rendus publics.

Sur le même sujet