WikiLeaks: Pékin espère maintenir les relations Chine-USA

La Chine a dit espérer mardi que les fuites de télégrammes diplomatiques américains par le site internet WikiLeaks ne perturberaient pas les relations sino-américaines et que Washington allait "gérer correctement" ce dossier.

WikiLeaks: Pékin espère maintenir les relations Chine-USA
©AFP

La Chine a dit espérer mardi que les fuites de télégrammes diplomatiques américains par le site internet WikiLeaks ne perturberaient pas les relations sino-américaines et que Washington allait "gérer correctement" ce dossier. "Nous ne voulons voir aucune perturbation des relations sino-américaines" liée à ces fuites, a déclaré le porte-parole du ministère, Hong Lei, lors d'un point de presse régulier. "Nous espérons que Washington gérera correctement le dossier", a encore dit le porte-parole.

Certains des plus de 250.000 câbles diplomatiques révélés par WikiLeaks mettent en cause la Chine, notamment son implication dans le transfert d'éléments de missiles nord-coréens à l'Iran qui auraient transité par son territoire.

Ce télégramme datant de 2007 ajoute que ces livraisons contreviennent aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'Iran et sur la Corée du Nord, ainsi qu'aux règles que la Chine s'est elle-même fixées en matière de contrôle des exportations sensibles.

Un autre télégramme relate les propos de l'ambassadeur de Chine au Kazakhstan, qui aurait dit notamment que les dirigeants chinois ne considèrent plus la Corée du Nord "comme un allié utile ou fiable".

La Chine, selon ce câble, considère que le régime nord-coréen "s'est déjà effondré économiquement" et allait "s'effondrer politiquement" deux ou trois ans après la mort de son leader, Kim Jong-Il.

Les fuites de WikiLeaks ont semé la consternation parmi les diplomaties dans le monde, tandis que la Maison Blanche a parlé de "crime grave" et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton d'"attaque contre la communauté internationale".

Sur le même sujet