Des responsables nord-coréens ont fait défection vers le sud

Plusieurs responsables nord-coréens de haut niveau ont fait défection vers la Corée du Sud alors que la Corée du Nord est confrontée à une situation intérieure "de plus en plus chaotique", selon des notes diplomatiques américaines diffusées par le site WikiLeaks.

Des responsables nord-coréens ont fait défection vers le sud
©AFP Internet
AFP

Plusieurs responsables nord-coréens de haut niveau ont fait défection vers la Corée du Sud alors que la Corée du Nord est confrontée à une situation intérieure "de plus en plus chaotique", selon des notes diplomatiques américaines diffusées par le site WikiLeaks.

Selon cette note diplomatique rédigée en janvier 2010 par l'ambassadeur américain à Séoul, dans laquelle est cité le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, les défections de plusieurs responsables nord-coréens en poste à l'étranger "n'ont pas été rendues publiques".

"Un nombre non précisé de responsables nord-coréens en poste à l'étranger ont récemment fait défection", indique le ministre Yu Myung-Hwan dans cette note. M. Yu y assure que la succession à la tête du régime communiste, entre Kim Jong-Il et son fils Kim Jong-Un, 27 ans, "ne se passe pas en douceur" et qu'une réforme monétaire a entraîné de "gros problèmes" pour le régime.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères tout comme les services de renseignements sud-coréens n'ont pas confirmé l'authenticité de cette note classée confidentielle.

L'ambassadrice américaine à Séoul, Kathleen Stephens, indique également dans la note que M. Yu avait prévu une visite en Chine dans les semaines suivantes du numéro un nord-coréen. Cette visite a bien eu lieu, mais quelques mois plus tard, en mai, suivie d'une autre en août.

M. Yu assure que "le leader nord-coréen a besoin de l'aide économique chinoise et de son soutien politique pour l'aider à stabiliser une situation intérieure de +plus en plus chaotique+", écrit encore l'ambassadrice américaine dans sa note.

Le ministre sud-coréen prévoit également que le nombre de Nord-Coréens fuyant vers la Chine "continuerait à augmenter" en 2010 en raison notamment de la pénurie alimentaire chronique.

Le ministre a fait ces commentaires le 11 janvier à l'occasion d'une rencontre avec Robert King, l'émissaire américain pour les droits de l'Homme en Corée du Nord.

Plus de 20.000 Nord-Coréens ont à ce jour fui leur pays vers le Sud, dont le nombre record de 2.927 l'an passé.