Un proche du premier ministre canadien appelle au meurtre de Julian Assange

Le grand déballage de WikiLeaks continue de faire des remous au sein du monde politique international. Le président français Nicolas Sarkozy a estimé irresponsable la divulgation des documents par WikiLeaks tandis que les Etats-Unis envisagent de poursuivre le fondateur du site Julian Assange.

Un proche du premier ministre canadien appelle au meurtre de Julian Assange
©Belga

Le grand déballage de WikiLeaks continue de faire des remous au sein du monde politique international. Le président français Nicolas Sarkozy a estimé irresponsable la divulgation des documents par WikiLeaks tandis que les Etats-Unis envisagent de poursuivre le fondateur du site Julian Assange. Poursuivi en Suède pour une sombre affaire de moeurs, le hacker bohème se dit victime d'un complot visant à entraîner sa chute. Un proche du premier ministre canadien, le professeur Tom Flanagan prend en tout cas moins de gants avec celui qui se veut le chantre de la transparence, l’agent de renseignements au service du peuple. Sur l'antenne de CBS, il a tout simplement appelé à l'assassinat de Julian Assange.


Sur le même sujet