Des pirates attaquent les sites du parquet et de la police aux Pays-Bas

Des pirates informatiques ont attaqué les sites Web de la police et du parquet néerlandais, au lendemain de l'arrestation d'un adolescent de 16 ans soupçonné d'avoir participé à une cyberattaque contre des sites de paiement en ligne boycottant WikiLeaks, selon un porte-parole de la police. L'ONU de son côté s'inquiète des pressions sur WikiLeaks et ses hébergeurs.

Des pirates attaquent les sites du parquet et de la police aux Pays-Bas
©AP
AP

Des pirates informatiques ont attaqué les sites Web de la police et du parquet néerlandais, au lendemain de l'arrestation d'un adolescent de 16 ans soupçonné d'avoir participé à une cyberattaque contre des sites de paiement en ligne boycottant WikiLeaks, selon un porte-parole de la police. L'ONU de son côté s'inquiète des pressions sur WikiLeaks et ses hébergeurs.

La porte-parole du bureau du procureur national, Desiree Wilhelm, a précisé que le parquet était en train d'enquêter sur les problèmes rencontrés par son site. Le parquet affirme que le jeune pirate informatique arrêté jeudi a avoué avoir pris part aux attaques de sympathisants de WikiLeaks contre les sites notamment de MasterCard, PayPal et Visa, qui ont cessé de réaliser de fournir leurs services pour les dons en ligne au site de Julian Assange après la condamnation par le gouvernement américain de la publication de dépêches de diplomatiques censées rester secrètes.

La Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, s'est déclaré jeudi «inquiète des pressions exercées sur les compagnies offrant des services au site WikiLeaks». L'affaire Wikileaks «soulève des questions complexes de droits de l'Homme, sur l'équilibre entre liberté d'information et le droit des personnes à être informées et le besoin de protéger la sécurité nationale et l'ordre public», a-t-elle noté, mais ces pressions «peuvent être interprétées comme une tentative de censure contre la publication d'informations, et pourraient constituer une violation du droit à la liberté d'expression de Wikileaks».

Sur le même sujet