Haïti: l'ancien président Aristide retrouve son pays après sept ans d'exil

L'ancien président haïtien Jean Bertrand Aristide est arrvié vendredi matin à l'aéroport de Port-au-Prince à bord d'un petit avion privé, mettant fin à un exil de sept ans en Afrique du Sud, a constaté un journaliste de l'AFP.

placeholder
© AP
AFP

L'ancien président haïtien Jean Bertrand Aristide est arrvié vendredi matin à l'aéroport de Port-au-Prince à bord d'un petit avion privé, mettant fin à un exil de sept ans en Afrique du Sud, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'ancien président, vêtu d'un costume bleu sombre, est descendu de l'avion en souriant et a reçu un accueil protocolaire de la part du secrétaire général de la présidence haïtienne, Fritz Longchamp.

A ses côtés, sa femme Mildred et ses deux filles, qui ont pleuré sous le coup de l'émotion.

Une cinquantaine de personnes se trouvaient devant l'avion pour accueillir l'ancien président, dont des membres de son parti Fanmi Lavalas, des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères et des femmes tenant des bouquets de fleurs.

Une centaine d'employés de l'aéroport couraient de leur côté en direction de l'avion pour accueillir Jean Bertrand Aristide.

"Je suis très content (du retour de M. Aristide) car nous, les Haïtiens, sommes dans le besoin et M. Aristide va nous aider", a déclaré à l'AFP Dorval Jonas, un employé de l'aéroport chargé du nettoyage des pistes. A bord de l'avion se trouvait également l'acteur américain Danny Glover, partisan de l'ancien président Aristide.

"Je suis vraiment content d'être ici en Haïti avec le président Aristide pour son retour", a déclaré l'acteur. "J'étais dans l'avion avec lui et je lui ai demandé ce qu'il ressentait. Il a répondu: +Je suis très content d'être de retour parmi les miens+".

Peu après son arrivée, M. Aristide, accompagné de la délégation qui l'a accueilli, est entré dans un petit bâtiment de l'aéroport, devant lequel se pressaient de nombreux journalistes de la presse haïtienne et internationale. Un pupitre surmonté d'un drapeau haïtien a été installé sur la terrasse du bâtiment, où M. Aristide devait faire une déclaration.

"Je pense que les Haïtiens sont heureux, vraiment heureux que nous soyons sur le chemin du retour, heureux de savoir que leurs rêves vont être exaucés par ce qui va se passer", avait déclaré M. Aristide pendant le vol vers Port-au-Prince à une journaliste qui l'accompagnait, affirmant vouloir travailler en Haïti dans le "domaine de l'éducation".

L'ancien président haïtien avait décollé jeudi soir de Lanseria (périphérie de Johannesburg) à bord d'un avion de 15 places loué en Afrique du Sud. M. Aristide, 57 ans, avait été évincé du pouvoir en février 2004 sous la pression conjuguée d'une insurrection armée, des Etats-Unis et de la France. Il vivait depuis à Pretoria, où il travaillait au département de neuro-linguistique de l'Université d'Afrique du Sud.

Il rentre dans son pays avant l'élection présidentielle de dimanche en dépit des mises en garde de la France et des Etats-Unis qui ont indiqué redouter un bouleversement du processus électoral.