Cyrus Vance, le procureur chargé de prouver la culpabilité de DSK

"Chacun veut et mérite la même chose: un système judiciaire qui rende la justice et soit fondé sur l'équité": Cyrus Vance, le procureur de New York, va avoir dans les prochains mois la mission de démontrer la culpabilité de Dominique Strauss-Kahn.

AFP
Cyrus Vance, le procureur chargé de prouver la culpabilité de DSK
©AP

"Chacun veut et mérite la même chose: un système judiciaire qui rende la justice et soit fondé sur l'équité": Cyrus Vance, le procureur de New York, va avoir dans les prochains mois la mission de démontrer la culpabilité de Dominique Strauss-Kahn.

Agé de 56 ans, ce juriste qui porte le même prénom que son père, l'ancien secrétaire d'Etat Cyrus Vance, dispose d'une occasion en or pour sa carrière: élu fin 2009 pour quatre ans, une victoire dans cette affaire extrêmement médiatique lui assurerait une réelection facile.

En tout état de cause, l'homme devient une vedette. L'histoire judiciaire américaine est émaillée de cas retentissants, du procès pour meurtres d'OJ Simpson à la procédure pour "impeachment" engagée contre l'ancien président Bill Clinton, en passant par le procès pour pédophilie de Michael Jackson ou celui de Mark Chapman, le meurtrier de John Lennon.

Les procureurs de ces procès très médiatisés deviennent des célébrités, même s'ils perdent, comme ce fut le cas pour Marcia Clark dans le cas d'OJ Simpson, innocenté, pour Kenneth Starr, le procureur spécial du "Monicagate" de Bill Clinton, ou pour Tom Sneddon, accusateur malheureux de Michael Jackson.

Diplômé de la prestigieuse université de Yale (Connecticut, nord-est) et de l'Ecole de droit de l'université de Georgetown (Washington, est), Cyrus Vance est revenu travailler dans les années 80 dans sa ville natale de New York, au bureau du fameux procureur Robert Morgenthau, auquel il a succédé lorsque ce dernier est parti à 90 ans, après 34 ans à ce poste.

"Cy Vance" quitte ensuite la magistrature pour ouvrir un bureau d'avocats à Seattle. En 1995, il défendra 29.000 employées de Boeing réunis en procédure en nom collectif ("class action") contre leur employeur pour discrimination envers les femmes. Sa victoire au procès lui vaut une réputation de défenseur de la cause des femmes.

Sur son site internet, on peut lire aussi que "Cy" a été très marqué par une affaire de violence conjugale qu'il avait instruit en 1986, lorsqu'une jeune femme, Susana Jimenez, avait été traquée et tuée par son ex-fiancé sur son lieu de travail. "Cette affaire a fait naître en lui une passion pour les mesures de prévention de la criminalité, en particulier dans le domaine de la violence conjugale et intime", lit-on sur le site.

Il revient à New York en 2004, avec sa femme Peggy McDonnell, une photographe professionnelle avec laquelle il a eu deux enfants, qui sont aujourd'hui étudiants. Il travaille sur la réforme de textes de loi dépassés, comme la loi sur la toxicomanie, lorsqu'il a la possibilité de succéder à Robert Morgenthau, un poste dont il admet avoir rêvé.

Jeudi, prenant la parole à l'extérieur du tribunal, il a déclaré aux journalistes que Dominique Strauss-Kahn était poursuivi pour des "accusations extrêmement sérieuses, en droit américain" tout en rappelant que l'accusé "recevrait toute la protection qui est à sa disposition dans le système judiciaire."

La justice américaine a formellement inculpé jeudi M. Strauss-Kahn de sept chefs d'accusation pour agression sexuelle et tentative de viol contre une femme de chambre d'origine guinéenne de l'hôtel Sofitel à Manhattan. Le juge lui a accordé la liberté sous caution.