New York a commémoré la plus grande catastrophe de son histoire

La cérémonie marquant les 10 ans du 11-Septembre s'est terminée dimanche en début d'après-midi à New-York, après la lecture du nom des quelque 3.000 personnes disparues dans la tragédie.

AFP
New York a commémoré la plus grande catastrophe de son histoire
©AP

La cérémonie marquant les 10 ans du 11-Septembre s'est terminée dimanche en début d'après-midi à New-York, après la lecture du nom des quelque 3.000 personnes disparues dans la tragédie. La cérémonie, à laquelle ont assisté en partie les présidents Barack Obama et George W. Bush, dans un rare geste d'unité, a duré 4 heures et 44 minutes sur le site du World Trade Center en reconstruction.

Elle était réservée aux familles, mais un grand écran avait été installé à proximité permettant aux passants de s'associer au recueillement. De nombreuses familles sont allées ensuite se recueillir sur le site du mémorial du 11-Septembre, ouvert dimanche après cinq ans de travaux. Dans cet espace paysagé de trois hectares planté de chênes, deux immenses bassins de granit, creusés à l'endroit même où s'élevaient les tours, portent sur leur margelle le nom gravé en bronze des victimes du 11-Septembre mais aussi celui des six victimes du premier attentat contre le WTC en 1993 : au total, 2.983 noms.

De nombreuses familles y caressaient dimanche les noms gravés, en prenaient précieusement l'empreinte, avant d'y laisser roses et petits drapeaux américains. 2.753 personnes avaient été tuées à New York le 11 septembre 2001. Pour plus de 1.000 d'entre elles, aucune trace, aucun ADN n'a jamais été retrouvé, rendant la symbolique de ces noms gravés d'autant plus forte pour les familles.

Une cérémonie a rendu hommage dimanche à New York aux quelque 3.000 victimes des attentats du 11-Septembre, en présence des présidents américains Barack Obama et George W. Bush.

Comme il y a dix ans, le ciel était bleu sur Manhattan, alors qu'un moment de silence a été respecté à 08H46 (12H46 GMT), au moment même de l'attentat contre la première tour du World Trade Center il y a dix ans.

Près du site actuellement en pleine reconstruction, les familles, par groupes de deux, la voix souvent brisée par l'émotion, ont ensuite commencé la longue lecture des noms des 2.983 personnes tuées à New York, Washington et Shanksville le 11 septembre 2001. "Dieu est notre refuge et notre force, une aide très présente dans la difficulté", avait auparavant déclaré le président Obama lors d'une brève introduction, citant un psaume.

Un nouveau moment de silence a été respecté à 9H03 (13H03 GMT), heure de la deuxième attaque.

Un immense drapeau est déployé sur le site, un autre a été hissé le long de la tour 1WTC en construction, emblématique du site et destinée à devenir la plus haute tour des Etats-Unis.

Les familles des victimes participent à cette cérémonie, ainsi que le maire de New York Michael Bloomberg, l'ancien maire de la ville Rudy Guiliani, et les gouverneurs de New York et du New Jersey.

Laura Bush, épouse de l'ancien président président George W. Bush, a pleuré à la lecture des noms.

Les familles découvrent dimanche pour la première fois le mémorial du 11-Septembre, espace paysagé de trois hectares construit sur le site même des anciennes tours jumelles du World Trade Center.

Deux immenses bassins avec des cascades intérieures portent le nom des 3.000 victimes, dans un agencement rassemblant les proches ou les amis.

Obama: les USA ont gardé leurs "valeurs" malgré des "erreurs"

Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé que les Etats-Unis avaient su sauvegarder leurs "valeurs" malgré des "erreurs" effectuées dans la foulée des attentats du 11-Septembre, dans un entretien diffusé dimanche, dix ans après les attaques. "Dix ans plus tard, je dirais que les Etats-Unis ont traversé ces événements conformément à notre caractère" national, a déclaré M. Obama à la chaîne NBC dans cet entretien enregistré samedi à la Maison Blanche. "Nous avons fait des erreurs. Certaines choses ne se sont pas produites aussi rapidement qu'elles auraient dû, mais de façon générale, nous avons combattu Al-Qaïda" dans ses repaires, a ajouté M. Obama, qui participait dimanche aux cérémonies marquant les dix ans du 11-Septembre à New York, en Pennsylvanie et à Washington. "Nous avons sauvegardé nos valeurs, nous avons préservé notre caractère", a assuré M. Obama, estimant aussi qu'au-delà du chagrin, "les Etats-Unis se sont rassemblés" face à l'épreuve le 11-Septembre. "Pour moi, comme pour la plupart d'entre nous, la première réaction a été (...) le chagrin pour les familles" des victimes, a déclaré M. Obama, en se souvenant du moment où il avait appris les attaques. "L'autre chose dont nous nous souvenons tous est la façon dont les Etats-Unis se sont rassemblés", a-t-il ajouté.