L'interview de DSK "lamentable", selon des féministes

Les déclarations de Dominique Strauss-Khan dimanche soir sur TF1 ont été jugées "lamentables" par des organisations féministes qui ont dénoncé un "plan de communication" de l'ex-directeur du FMI face à des questions "peu incisives" de la journaliste Claire Chazal.

L'interview de DSK "lamentable", selon des féministes
©Photonews
AFP

Les déclarations de Dominique Strauss-Khan dimanche soir sur TF1 ont été jugées "lamentables" par des organisations féministes qui ont dénoncé un "plan de communication" de l'ex-directeur du FMI face à des questions "peu incisives" de la journaliste Claire Chazal. "J'ai trouvé que c'était lamentable", a affirmé à l'AFP Olivia Cattan, présidente de l'association Paroles de femmes. "Il n'y a pas eu d'explication sur ce qui s'est passé dans cette chambre de Sofitel" à New York le 14 mai, alors que la femme de chambre Nafissatou Diallo a porté plainte pour viol. DSK "n'a pas levé les zones d'ombre", a affirmé Mme Cattan.

La responsable féministe s'est étonnée des propos de DSK sur "des relations sexuelles entre deux personnes qui ne ne connaissaient pas, en quelques minutes, non tarifiées" et présentées comme "consentantes".

Selon elle, au cours de l'interview "il n'y pas eu de vraies questions contradictoires" et Dominique Strauss-Kahn s'est "caché derrière le rapport du procureur" américain Cyrus Vance.

Elle a appelé les Français à ne "pas être dupes de cette pièce de théâtre" où après "un mea culpa", c'est "l'homme politique brillant qui est revenu au dernier acte".

De son côté, Magali de Haass, de l'organisation "Osez le féminisme", a dénoncé auprès de l'AFP "une mise en scène, un grand plan de communication" de la part de Dominique Strauss-Kahn face à des "questions aussi peu incisives" de Claire Chazal.

Mme de Haas a dénoncé "cette tribune d'une heure" accordée à DSK à "une heure de grande écoute". Elle espère que "cette affaire ne va pas entraver la possibilité pour les femmes victimes de violences de "porter plainte".

Sur le même sujet