Affaire DSK: Audience reportée au 23 août

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn, que Nafissatou Diallo accuse de crimes sexuels, ont donné leur accord pour repousser au 23 août la date de la prochaine audience, initialement prévue le 1er août, ont-ils indiqué mardi dans un communiqué.

(AFP)
Affaire DSK: Audience reportée au 23 août
©AP

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont annoncé le report de l'audience de l'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) au 23 août, ce qui laisse plus de trois semaines supplémentaires aux procureurs de Manhattan pour enquêter sur les accusations d'agression sexuelle le visant. L'audience avait initialement été fixée au 18 juillet, puis repoussée une première fois au 1er août.

Les avocats de DSK, qui nient tout rapport sexuel forcé, ont dit mardi soir avoir accepté ce nouveau délai pour laisser du temps au procureur. Ce dernier, Cyrus Vance, a déclaré récemment que la femme de chambre de l'hôtel Sofitel de New York qui accuse Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol avait menti sur sa situation personnelle et s'était contredite sur ses faits juste après l'agression présumée. L'intéressée, Nafissatou Diallo, maintient ses accusations et veut que l'ex-patron du FMI "aille en prison".

"Nous espérons que d'ici au 23 août, (Cyrus Vance) aura pris la décision d'abandonner" les charges, ont déclaré les conseils de DSK, Mes Benjamin Brafman et William Taylor. La justice a levé l'assignation à résidence de leur client et l'a remis en liberté sans caution le 1er juillet.

Le bureau du procureur s'est refusé à tout commentaire sur l'enquête en cours. Pour Marcellus McRae, avocat pénal à Washington et ancien procureur fédéral à Los Angeles, le nouveau délai d'audience suggère que l'accusation "est en train d'arriver à une conclusion quelconque". L'affaire s'est compliquée avec la plainte déposée en France par la journaliste et écrivain Tristane Banon, qui accuse Dominique Strauss-Kahn, 65 ans, d'une tentative de viol remontant à 2003.