Banier/Bettencourt: Un gourou et sa victime ?

Liliane Bettencourt, une femme sous influence? Eric Woerth sera-t-il inculpé pour financement frauduleux lors de la campagne de Nicolas Sarkozy? La saga Bettencourt ne s'arrête plus.

Banier/Bettencourt: Un gourou et sa victime ?
©EPA
C.Gr.

Liliane Bettencourt, une femme sous influence? Eric Woerth sera-t-il inculpé pour financement frauduleux lors de la campagne de Nicolas Sarkozy? François-Marie Banier a-t-il sciemment exploité la faiblesse d'une femme de plus de 80 ans qui croule sous les milliards? La saga Bettencourt ne s'arrête plus. Un scandale chasse l'autre avec, au centre, une vieille femme qui semble complétement dépassée par les évènements.

Le petit personnel de l'héritière de L'Oréal commence à faire entendre sa voix, dans Libération, et revient sur les visites fréquentes du photographe Banier au domicile de Liliane Bettencourt: Henriette Youpatchou, infirmière, compare leur relation à celle d'un "gourou et sa victime". Christiane Dejanane, secrétaire particulière de la milliardaire, explique: "Il me disait au téléphone : "Christiane, n’oubliez pas de mettre son chéquier dans le sac!"". Claire Thibout, comptable de Liliane Bettencourt, enchaîne: "Quand elle disait non, il la sortait et il l’emmenait au restaurant, pour la faire boire. Nous étions obligés de la soutenir pour qu’elle monte dans sa chambre".

En juin, Liliane Bettencourt a été diagnostiquée atteinte de 'démence mixte' et d'un début de maladie d'Alzheimer. En octobre, elle est placée sous tutelle de sa fille Françoise.

Autre volet plus politique de l'affaire, Eric Woerth, ancien ministre du Budget puis du Travail, a été convoqué par les juges de Bordeaux et on parle de plus en plus d'une inculpation possible dans les jours à venir pour 'trafic d'influence et financement politique illégal'. En question, l'embauche de l'épouse du ministre par le gestionnaire de fortune de la milliardaire, Patrice de Maistre, qui lui-même pourvoyait au financement légal de l'UMP. Et illégal? Les faits avancés notamment par la comptable Claire Thibout restent à prouver. Ce témoin parle de 150.000 euros en espèces prélevé sur la fortune Bettencourt et remis par Patrice de Maistre à Eric Woerth. Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy pour 2007 ont été saisis par les juges d'instruction de Bordeaux.