Bref, Sarko est candidat

Dimanche, 61 % des Français souhaitaient que Sarkozy se déclare vite. Alors il a fait ce que tout le monde aurait fait...

Bref, Sarko est candidat
©AP
Gilles Milecan

Bref, Nicolas Sarkozy a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle. Tout le monde a commenté : "ça y est, la campagne commence vraiment". Et tout le monde n’a pas tort. Eva Joly est candidate depuis juillet. François Hollande est candidat depuis septembre. François Bayrou est candidat depuis 2002. Marine Le Pen est candidate depuis 1974.

Sarkozy attendait le bon moment. Après l’inculpation de Thierry Gaubert. Après l’inculpation de Nicolas Bazire. Après l’inculpation de Bernard Squarcini. Après l’inculpation de Philippe Courroye. Après l’inculpation d’Eric Woerth. Les médias ont claironné "Sarkozy pourrait annoncer sa candidature" un tas de fois. Le président sortant a eu, c’est vrai, un tas d’occasions : en duo avec Obama, en duo avec Merkel, en trio avec Claire Chazal et David Pujadas, en solo les jours où la campagne sonnait un peu creux.

Il avait dit : "j’ai un rendez-vous avec les Français". Les Français avaient compris "je suis candidat". Il avait dit "j’ai des idées, elles seront choc". Les Français avaient compris "je suis candidat"; Il avait dit "le rendez-vous approche". Les Français avaient compris "je suis candidat".

Il restait tout de même un millimètre de doute. Ses amis l’avaient écrasé. Brice Hortefeux a parlé du "candidat Sarkozy" sur France 5. Christine Boutin a retiré sa candidature pour "soutenir Nicolas Sarkozy".

Dimanche, 61 % des Français souhaitaient que Sarkozy se déclare vite. Alors il a fait ce que tout le monde aurait fait...

Bref, Sarkozy est candidat à la présidentielle.


Sur le même sujet