WikiLeaks publie des millions de courriels de Stratfor

"Les documents montrent comment travaille une firme privée de renseignements et comment elle cible les individus pour leurs clients privés et gouvernementaux."

WikiLeaks publie des millions de courriels de Stratfor
©AP
AFP

Le site WikiLeaks a annoncé lundi avoir commencé la publication de plus de cinq millions de courriels de la société américaine privée de renseignement et d'analyse stratégique Stratfor.

Les messages électroniques, qui s'étalent de juillet 2004 à décembre 2011, révèleront l'emploi par Stratfor de "réseaux d'informateurs, de structures de versement de pots-de-vin, de techniques de blanchiment d'argent et (l'emploi) de méthodes psychologiques", a affirmé un communiqué de Wikileaks. "Les documents montrent comment travaille une firme privée de renseignements et comment elle cible les individus pour leurs clients privés et gouvernementaux", a ajoute WikiLeaks dans son communiqué.

Wikileaks affirme détenir des preuves de l'existence de liens confidentiels entre la société Stratfor et des firmes telles que l'Indienne Bhopal's Dow Chemical Co. et l'Américaine Lockheed Martin, ainsi qu'avec des agences gouvernementales, dont le Département d'Etat, la sécurité intérieure (Homeland Security), le corps des Marines et l'agence de renseignements pour la défense.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, se trouve actuellement en Grande-Bretagne où il tente d'éviter une extradition vers la Suède où il doit être interrogé pour des soupçons d'enlèvement et de viol. WikiLeaks craint que si Julian Assange est extradé en Suède, Stockholm l'envoie alors rapidement aux Etats-Unis.

Washington attend impatiemment de mettre la main sur le fondateur de WikiLeaks après que la société en ligne a publié des centaines de milliers de documents diplomatiques américains.


Stratfor dénonce une "violation déplorable" de sa confidentialité La société américaine privée de renseignement et d'analyse stratégique Stratfor a dénoncé lundi la publication de ses courriels par WikiLeaks et annoncé qu'elle ne commenterait pas le contenu des ces échanges. Le site internet WikiLeaks, qui avait déclenché en 2010 un séisme dans la diplomatie mondiale, a annoncé lundi avoir entamé la publication de plus de cinq millions de courriels volés en décembre par des pirates informatiques du collectif Anonymous à l'entreprise basée au Texas, au sud des Etats-Unis. "C'est une violation déplorable, malheureuse et illégale de la confidentialité", a déclaré Stratfor dans un communiqué. "Certains des courriels ont pu être falsifiés ou altérés pour inclure des erreurs, certains peuvent être authentiques", a dit l'entreprise. "Nous ne les authentifierons pas et nous n'expliquerons pas leur contenu", est-il ajouté. "La diffusion de ces emails est une attaque directe contre Stratfor", écrit la firme qui y voit "une nouvelle tentative pour faire taire et intimider l'entreprise" après l'acte de piraterie dont elle avait déjà été victime l'année dernière de la part d'Anonymous, qui avait notamment diffusé la liste de ses clients. Les messages électroniques, qui s'étalent de juillet 2004 à décembre 2011, révèleront l'emploi par Stratfor de "réseaux d'informateurs, de structures de versement de pots-de-vin, de techniques de blanchiment d'argent et de méthodes psychologiques", a affirmé WikiLeaks dans un communiqué.