Moubarak refuse en pleurant d'entrer dans la prison

L'ancien président d'egypte a été condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre de manifestants.

AFP
Moubarak refuse en pleurant d'entrer dans la prison
©Belga

Le président égyptien déchu Hosni Moubarak a refusé en pleurant de quitter l'hélicoptère qui l'a transporté du tribunal où il a été condamné samedi à la prison à vie vers la prison du Tora, au sud du Caire, selon un responsable des services de sécurité. "Il pleurait et ne voulait pas quitter l'hélicoptère. Des membres de la sécurité ont dû le convaincre de sortir", a assuré ce responsable à l'AFP.

Hosni Moubarak, 84 ans, a été condamné à la prison à vie pour la mort de manifestants durant la révolte contre son régime l'an dernier, au terme de dix mois de procès. L'un de ses avocats a aussitôt annoncé à l'AFP que son client allait faire appel.

L'ancien président, qui était jusqu'ici placé en détention préventive dans un hôpital militaire près du Caire, a été transféré dans une aile médicalisée de la prison de Tora, un faubourg de la capitale.

Il avait assisté impassible à la lecture du verdict allongé sur une civière, comme lors des autres audiences, le regard caché par des lunettes noires.

L'état de santé de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak, 84 ans, s'est dégradé lors de son arrivée samedi en prison, après avoir été condamné à la prison à vie, ont rapporté les médias officiels. "M. Moubarak a souffert d'un problème de santé surprise à son arrivée en hélicoptère à la prison de Tora", dans le sud du Caire, ont indiqué la télévision et l'agence officielle Mena, sans donner de précisions.

Un masque à oxygène lui a été appliqué, selon des sources de sécurité. Suite au verdict, M. Moubarak a été transféré du tribunal vers l'aile médicalisée de la prison de Tora, pour y purger sa condamnation. Il était jusqu'à présent en détention préventive dans un hôpital militaire.

Sa santé -cancer, dépression, problèmes cardiaques...- fait l'objet depuis sa chute en février 2011 d'informations fragmentaires et souvent contradictoires. Tout au long de son procès, comme le jour du verdict, il est apparu devant les juges allongé sur une civière, enfermé dans un box grillagé.

Le président égyptien déchu a refusé en pleurant de quitter l'hélicoptère en arrivant à la prison du Tora, avait indiqué auparavant un responsable des services de sécurité.

"Il pleurait et ne voulait pas quitter l'hélicoptère. Des membres de la sécurité ont dû le convaincre de sortir", a assuré ce responsable à l'AFP. M. Moubarak a été condamné à la prison à vie pour la mort de manifestants durant la révolte contre son régime l'an dernier. Son avocat a annoncé qu'il allait faire appel.