Un attentat dans une importante base de l'OTAN fait plusieurs morts en Afghanistan

Un homme à pied s'est fait exploser près de l'entrée de la base permettant à un camion d'accéder au lieu et d'exploser à son tour. Douze personnes ont péri dans l'attentat.

AFP
Un attentat dans une importante base de l'OTAN fait plusieurs morts en Afghanistan
©AP

Un double attentat suicide sur une importante base militaire américaine de l'Otan dans le centre de l'Afghanistan a tué samedi à l'aube au moins douze Afghans et fait des dizaines de blessés, ont indiqué des responsables.

Un premier bilan avait fait état de six morts dans cet attentat, selon des responsables de la police du district de Sayedabad dans la province de Wardak (centre).

L'attentat a tué au moins dix civils et deux policiers afghans, selon un nouveau bilan des autorités locales, mais aucun soldat étranger selon un porte-parole des forces de l'Otan en Afghanistan (Isaf).

"Un homme à pied s'est fait exploser près de l'entrée de la base (...) permettant à un camion d'accéder au lieu et d'exploser à son tour", a expliqué à l'AFP le porte-parole du gouvernement de la province, Shahiddullah Shahid. "Le nombre de blessés est si important que nous n'arrivons même pas à tous les compter. Le marché de Sayedabad a été en grande partie détruit", a indiqué le porte-parole de la police locale, Abdul Wali.

Selon un témoin, une échoppe située près de la base a été "entièrement détruite" par la très forte explosion. De nombreux civils afghans travaillent dans et à proximité des bases de l'Otan en Afghanistan.

Le district de Sayedabad est l'un des nombreux bastions des insurgés talibans en Afghanistan. Un attentat au camion piégé sur cette même base de l'Otan avait blessé 80 personnes, dont une cinquantaine de soldats américains, il y a un an. Cette attaque meurtrière a été revendiquée par les talibans dans un message adressé à l'AFP par un porte-parole.

Selon l'ONU, quelque 1.145 civils ont été tués et 1.954 autres blessés dans la guerre en Afghanistan pendant les six premiers mois de 2012, 80% de ces décès étant le fait d'insurgés.

L'Otan a déployé quelque 130.000 hommes qui assistent les forces gouvernementales du pays.