"Charlie Hebdo": Marine Le Pen défend la liberté d'expression

La présidente du Front national Marine Le Pen a défendu mercredi la liberté d'expression après la publication de nouvelles caricatures du prophète Mahomet dans "Charlie Hebdo".

"Charlie Hebdo": Marine Le Pen défend la liberté d'expression
©AFP
AP

La présidente du Front national Marine Le Pen a défendu mercredi la liberté d'expression après la publication de nouvelles caricatures du prophète Mahomet dans "Charlie Hebdo". "Nous avons des principes en France, nous avons des lois, nous avons des valeurs, et la première d'entre elles, c'est la liberté d'expression", a déclaré la députée européenne sur France-2. "Ces principes-là ne sont pas négociables".

Elle a précisé qu'elle pensait "la même chose lorsque les caricatures touchent les catholiques par exemple, ce qui est tout de même assez traditionnel dans 'Charlie Hebdo'". "Là, en général, (...) la classe politique ne s'en émeut pas beaucoup".

"Comment en est-on arrivé à une classe politique qui titube, qui se tortille, qui est incapable de rappeler les principes qui sont ceux de la France et incapable de les imposer à un certain nombre qui effectuent bras de fer après bras de fer", a lancé la patronne du Front national. "Quoi qu'il en soit, même si c'est une provocation, en France c'est autorisé", a-t-elle ajouté, refusant d'"admettre" que son "pays soit mis à feu et à sang sous prétexte" qu'un journal publie en France des caricatures. "Que va faire la classe politique? Elle va rétablir le délit de blasphème? Elle va rétablir la censure d'internet préalable pour éviter de choquer un tel ou un tel?"

"Ceux qui sont en désaccord peuvent éventuellement aller ailleurs", a conclu Marine Le Pen, rappelant que la liberté d'expression a "beaucoup plus d'avantages qu'elle n'a de désavantages".

Sur le même sujet