Bangladesh : des milliers de musulmans incendient des temples bouddhistes

A l'origine de ces actes de violence, la publication sur Facebook d'une photo jugée offensante à l'égard des musulmans.

AFP
Bangladesh : des milliers de musulmans incendient des temples bouddhistes
©AFP Internet

Des milliers de musulmans ont incendié des temples bouddhistes et des maisons dans le sud-est du Bangladesh dimanche après la publication sur Facebook d'une photo jugée offensante à leur égard, des violences rares contre la communauté bouddhiste du pays. Une foule de 25.000 personnes a mis le feu à au moins cinq temples bouddhistes et des dizaines de maisons dans la ville de Ramu et ses villages environnants, à environ 350 kilomètres de la capitale Dacca, a déclaré à l'AFP le responsable du district, Joinul Bari.

Les émeutiers affirment qu'un homme de confession bouddhiste vivant dans la région a publié sur Facebook une photo insultant le Coran, selon lui. "Ils sont devenus incontrôlables et ont attaqué des maisons bouddhistes, incendiant et vandalisant leurs temples de minuit à dimanche matin", a-t-il expliqué.

Au moins cent maisons ont été endommagées. Nous avons appelé l'armée et les garde-frontières pour mettre fin à la violence", a-t-il ajouté. Les autorités ont provisoirement interdit tout rassemblement public afin de prévenir de nouveaux incidents.

Quelque 90% des 153 millions habitants du Bangladesh sont musulmans. Les bouddhistes représentent moins de 1% de la population et vivent pour l'essentiel dans les districts du sud-est, près de la frontière avec la Birmanie majoritairement bouddhiste.


Cet article génère un nombre très important de commentaires qui doivent être tous revus en raison du sujet abordé. Il ne nous est matériellement pas possible d’assumer cette charge additionnelle. En conséquence, cet article ne sera pas ouvert aux commentaires. Veuillez nous en excuser. Merci de votre compréhension. La modération.