Les dirigeants de l'UE saluent un Nobel qui rend hommage à ses valeurs

Le prix Nobel de la paix est "un grand honneur pour l'ensemble de l'Union européenne, pour ses 500 millions de citoyens", a réagi vendredi le président de la Commission européenne José Manuel Barroso sur son compte twitter.

Les dirigeants de l'UE saluent un Nobel qui rend hommage à ses valeurs
©REPORTERS
AFP

Les principaux dirigeants européens ont réagi avec "émotion" vendredi à l'attribution du prix Nobel de la paix à l'Union européenne, se disant "honorés" et pour certains surpris, et rappelant que l'UE a réussi à "surmonter la guerre et les divisions".

Les Européens sont parvenus "à surmonter la guerre et les divisions" pour "former ensemble un continent de paix et de prospérité", a affirmé le président du Conseil de l'UE Herman Van Rompuy.

L'attribution du prix est "un grand honneur pour l'Union européenne", a-t-il ajouté en soulignant qu'il s'agissait, selon lui, "de la plus forte reconnaissance possible des profondes motivations politiques qui animent notre Union".

Le prix Nobel de la Paix a été attribué vendredi à l'Union européenne, aujourd'hui empêtrée dans la crise de la zone euro, car elle a contribué à pacifier le Vieux Continent depuis plus d'un demi-siècle, a annoncé le comité Nobel norvégien en annonçant son choix.

Le prix Nobel de la paix est "un grand honneur pour l'ensemble de l'Union européenne, pour ses 500 millions de citoyens", a réagi le président de la Commission européenne José Manuel Barroso.

"Nous sommes fiers que l'UE soit le premier fournisseur au monde d'aide au développement et d'aide humanitaire, et se tienne aux avants-postes des efforts mondiaux pour protéger notre planète à travers la lutte contre le changement climatique", a-t-il ajouté.

Le comité Nobel et la communauté internationale "envoient un message très important pour dire que l'Europe est quelque chose de très précieux, que nous devrions chérir pour le bien des Européens et de l'ensemble du monde", a-t-il ajouté.

"Les valeurs de dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, le respect de l'état de droit et des droits de l'homme sont absolument fondamentaux pour l'Union européenne", a insisté le président du Parlement européen, Martin Schulz.

La commissaire européenne Cecilia Malmström, chargée des Affaires intérieures et des migrations, a également réagi sur twitter: ce prix est "inattendu, mais c'est un rappel bienvenu de l'importance de la coopération européenne".

Son collègue chargé de la concurrence, Joaquin Almunia, a espéré "que cela alimente la réflexion de ceux qui font à l'Europe des critiques imméritées".

Plusieurs eurodéputés se sont également exprimés. "Je salue la reconnaissance par le comité Nobel du fait que l'UE a transformé un continent belliqueux en projet de paix", a twitté l'eurodéputé libéral Guy Verhofstadt.

"L'Union européenne est le plus grand projet de paix qui ait jamais existé", a souligné Joseph Daul, président du groupe conservateur PPE au Parlement européen, soulignant que "l'ensemble de l'histoire et des valeurs de l'Union européenne ont été reconnues aujourd'hui".

Le président du groupe socialiste, Hannes Swoboda, a rappelé que "le projet européen n'est pas seulement une garantie de paix en Europe et parmi ses 27 membres actuels, mais va plus loin et s'adresse aux voisins de l'Europe et aux pays candidats qui veulent la rejoindre rapidement".

L'eurodéputé vert Daniel Cohn-Bendit a estimé que ce prix était l'occasion de demander pour l'UE un siège permanent au Conseil de sécurité de l'ONU. Il a également estimé que le Nobel était "une injonction à l'UE pour qu'elle assume la responsabilité de la paix sociale dans les pays en crise".

Valéry Giscard d'Estaing, ancien président de la Convention européenne, a salué vendredi le prix Nobel de la Paix accordé à l'UE, estimant "juste" que l'effort "extraordinaire" des Européens en faveur de la paix soit reconnu.

"Il est juste que l'effort extraordinaire accompli par les Européens et leurs dirigeants pour établir une paix définitive sur leur continent, historiquement ravagé par les guerres, soit reconnu et honoré", écrit l'ancien chef de l'Etat français dans un communiqué. VGE avait présidé "la convention pour l'avenir de l'Europe" mise en place début 2002, et qui a rédigé le projet de constitution européenne.

La chancelière Angela Merkel a souligné vendredi que l'euro incarnait l'idée de l'Europe en tant que "communauté de paix" tout en qualifiant de "décision formidable" l'attribution du prix Nobel à l'Union européenne.

"Je dis souvent que l'euro est plus qu'une monnaie et nous devrions ne pas oublier cela justement durant ces semaines et ces mois où nous travaillons au renforcement de l'euro. L'euro est plus qu'une monnaie car il s'agit de l'idée de l'Europe en tant que communauté de paix et de valeurs", a déclaré la chancelière devant la presse à Berlin.

Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a chaleureusement salué vendredi l'attribution du prix Nobel de la Paix à l'Union européenne, qui a "joué un rôle majeur pour promouvoir la paix et la coopération dans toute l'Europe". "J'offre mes plus sincères félicitations à l'Union européenne", a déclaré M. Rasmussen dans un communiqué.

"L'UE a joué un rôle majeur pour cicatriser les blessures de l'Histoire et promouvoir la paix, la réconciliation et la coopération dans toute l'Europe", a-t-il ajouté.

"Depuis le début, l'Otan et l'UE ont partagé des valeurs communes (...) L'UE est un partenaire essentiel et unique pour l'Otan. J'espère renforcer encore notre partenariat stratégique, comme nos deux organisations l'ont prévu, afin de promouvoir la paix, la stabilité et la sécurité", a déclaré M. Rasmussen, un ancien Premier ministre danois.

Seule voix discordante, celle de l'eurodéputé eurosceptique britannique Nigel Farage, pour qui ce prix "montre que les Norvégiens ont un réel sens de l'humour" et qui souligne que "l'UE a créé de la pauvreté et du chômage pour des millions de gens", et attisé l'animosité entre pays du nord et du sud de l'UE.

Sur le même sujet