Quelles sont les 15 personnes les plus dangereuses de la planète?

Lynchages au Moyen-Orient, émeutes au Caire suite à la diffusion d'une petite vidéo tournée aux Etats-Unis, démission du chef de la CIA grillé par une relation extra-conjugale. Le Monde n'a cessé d'être déstabilisé et les responsables... ont été classés par le magazine américain Wired!

V.D.
Quelles sont les 15 personnes les plus dangereuses de la planète?
©AFP

Le magazine américain "Wired" publie cette semaine le classement des 15 personnes les plus dangereuses de la planète. Entendez, les hommes et femmes qui ont directement contribué à déstabiliser le monde pour le pire et pour le meilleur, tous continents confondus. Morceaux choisis d'un classement étonnant qui n'engage que le magazine et ses rédacteurs.

N°15: Paula Broadwell

Pas vraiment une terroriste, la maîtresse du directeur de la CIA a réussi à réaliser ce qu'aucun de ses adversaires n'était parvenu à faire par le passé: éjecter David Petraeus de son poste et par la même occasion, du gouvernement américain.

Follement amoureuse, la biographe officielle du stratège américain en Afghanistan serait secrètement restée sa dévouée si elle n'avait pas envoyé des mails de menaces à une autre femme qu'elle accusait de flirter avec le Général, et qui est à la base de l'enquête qui a révélé leur liaison.

N°14: Cody Wilson

Inconnu chez nous, cet étudiant texan de 24 ans est connu par tous les malades de la gâchette comme le futur créateur du pistolet en 3D et l'inventeur de la plateforme en ligne qui permettra d'en télécharger les plans gratuitement pour imprimer un vrai fusil d'assaut chez soi, absolument partout sur la planète à l'aide d'une imprimante 3D!

N°13 et 12: Matthew Dooley and Mark Basseley Yousef

La Maison Blanche n'a cessé de répéter que les Etats-Unis n'étaient pas en guerre contre l'Islam, et en moins d'1h30, un inconnu a embrasé tout le Moyen-Orient et indirectement entraîné la mort de l'ambassadeur américain en Libye. Avec "L'innocence des Musulmans", Mark Basseley Yousef (également appelé Kritbag Difrat, P.J. Tobacco, Nikoula Basseley Nakoula et Sam Bacille) a déclenché des centaines d'émeutes à travers le monde et trouvé une place en prison.

Pas de film pour le lieutenant colonel Matthew Dooley, mais la même haine de l'islam qui l'a poussé à créer un cours du soir pour officiers militaires à la retraite: "Comment faire la guerre 'totale' à l'islam?". Avec un dossier spécial "tactiques d'Hiroshima pour toucher les villes les plus saintes de l'Islam".

N°10 et 11: The Stealth et les pilotes qui l'ont essayé

Le F-22 Raptor aurait pu être la fierté des Etats-Unis, l'avenir de la US Air Force tant cet avion de chasse est furtif, redoutable, et des années en avance sur tout autre avion militaire. Seul petit problème: les systèmes d'oxygène installés à l'intérieur ne fonctionnent pas et ont entraîné le crash de l'un d'entre-eux en 2010. Ni une, ni deux, les autorités attribuent le problème à une substance contaminante et ajoutent un filtre d'isolation pour relancer leur petit bijou à 400 millions de dollars dans les airs.

Le Major Jeremy Gordon et le capitaine Josh Wilson ont alors décidé d'éventer l'information dans la célèbre émission de télévision américaine "60 minutes". En voulant absolument remettre ses avions dans les airs, l'US Air Force a fait passer sa réputation avant la vie de ses pilotes et fut contrainte de bloquer tous ses avions au sol après la diffusion de l'émission pour retravailler le système d'oxygène. Les deux pilotes, eux, ont été quasiment interdits de vol.

N°9: Ahmed Abu Khattala

On ne saura sans doute jamais si Ahmed Abu Khattala a joué un rôle dans les attaques qui ont frappé l'ambassade américaine à Benghazi, mais le militant libyen n'a cessé de remettre en cause la capacité des Etats-Unis à enrayer Al Quaïda, et s'est longuement amusé des conséquences de cette attaque.

N°8: Eugene Kaspersky

Les Etats-Unis ont récemment lancé une large campagne en ligne pour espionner et détruire le travail des scientifiques nucléaires iraniens. Un groupe de spécialistes de la cybersécurité s'est créé dans la foulée pour systématiquement identifier les projets et logiciels de surveillance américain afin de les rendre inutiles. La grande majorité de ces chercheurs travaillent désormais pour Eugene Kaspersky, Mogul russe de la cybersécurité qui dirige l'une des plus puissantes entreprise de logiciels anti-virus au monde.

Plus dangereux qu'il n'y paraît, d'après le magazine américain Wired, Kaspersky serait également connu des services secrets pour assurer l'expertise technique du FSB (ex-KGB) et pour pousser le gouvernement russe à limiter la liberté d'action et d'expression sur internet. La guerre froide n'est jamais loin!

N°7: L'homme derrière l'industrie aéronautique chinoise

Les Etats-Unis restent incontestablement la première puissance militaire mondiale mais cette domination pourrait commencer à s'éroder. A l'image du pays, l'industrie aéronautique chinoise croît à une vitesse extraordinaire en matière de production d'équipement militaire et elle a les moyens de ses ambitions. Plusieurs prototypes d'avions de chasse chinois ont été testés cette année pour déplacer sa force de frappe de la mer dans les airs.

N°6: Sheikh Ahmed Madobe

Chef des brigades militaires Ras Kamnoni en Somalie, allié des Etats-Unis qui dépendent, dans ces régions, de nombreuses milices et autres groupes de mercenaires imprévisibles. Engagé par les Kényans en Somalie, Madobe reste un seigneur de guerre et, surtout, un ancien des milices musulmanes d'Al Shabab... qu'il combat aujourd'hui.

N°5: Mohamed Morsi

Le nouveau président égyptien est un remarquable exemple de bilan en demi-teinte! Sur le plan international, il rassure, dirige et replace l'Egypte sur la carte de la diplomatie en intervenant directement et justement dans le conflit israélo-palestinien dont les Etats-Unis ne savent plus que faire. Sur le plan interne, il renforce ses pouvoirs et vient d'être la cause d'émeutes dans tout le pays en rappelant aux récents esprits libres certaines méthodes du président déchu Hosni Moubarak. Sa relation avec la confrérie des Frères Musulmans dont il est issu est source d'inquiétudes, tout comme son penchant pour un islam strict. L'évolution de sa diplomatie sera déterminant pour la région.

N°4: John Brennan

"L'homme le plus dangereux du gouvernement américain", où le premier conseiller de Barack Obama en matière de contre-terrorisme. John Brennan dispose concrètement de nettement plus de pouvoir que n'importe quel général de l'armée américaine puisque c'est lui qui dirige la guerre du gouvernement fédéral contre Al Qaida.

N°3: Joaquin "El Chapo" Guzman

Dans la catégorie très appréciée des trafiquants de drogue, on demande "El Chapo". Baron des barons dans la ville la plus dangereuse du Mexique: Ciudad Juarez, rebaptisée "Capitale mondiale du meurtre". En 2012, son taux de meurtres a baissé et si les autorités s'en flattent d'autres avancent tout simplement qu'"El Chapo", baron du cartel de la Sinaloa a tué presque tous ses concurrents! Plus qu'un boucher, Guzman est un homme d'affaires avisé qui a transformé cette petite organisation criminelle en une véritable entreprise.

N°2: Bashar el Assad

Plus besoin de présenter le chef d'Etat syrien qui massacre sa population depuis plus d'un an pour conserver le pouvoir. On ne cesse de prédire sa fin qui serait désormais imminente, mais il est toujours là.

N°1: Qassem Suleimani

Considéré comme le pays le plus dangereux de la planète par les Etats-Unis à cause de ses velléités belliqueuses et son apparente volonté de se doter de l'arme atomique, l'Iran a lui aussi son homme le plus dangereux: le général Qassem Suleimani, chef des brigades al Quds qui combinent les forces spéciales et les groupes de type CIA au sein des gardes iraniens de la Révolution. C'est entre autre à cet homme que le magazine américain attribue l'enfer vécu par les forces US en Irak, et c'est également lui qui a proposé son soutien militaire à son voisin de classement Bachar El Assad. Si Israël et les Etats-Unis décidaient de frapper les installations nucléaires iraniennes, c'est toujours Suleimani qui serait chargé de lancer la contre-attaque iranienne.

Sur le même sujet