Le pape dénonce "l'arrogance de l'homme"

Devant six mille fidèles de divers pays rassemblés à l'occasion de l’audience générale, le pape a affirmé: "Dieu offre son amitié", "en dépit de l'arrogance de l'homme qui veut prendre la place du créateur".

afp
Le pape dénonce "l'arrogance de l'homme"
©Photo News

Benoît XVI a dénoncé mercredi au Vatican "l'arrogance de l'homme qui veut prendre la place du créateur", alors que des lois remettent en cause, dans plusieurs pays occidentaux, certains principes traditionnels en matière de moeurs et de bioéthique.

Devant six mille fidèles de divers pays rassemblés à l'occasion de l’audience générale, le pape de 85 ans, qui semblait en bonne forme, a affirmé: "Dieu offre son amitié", "en dépit de l'arrogance de l'homme qui veut prendre la place du créateur".

Le pape dénonce régulièrement le modèle de "l'autoréalisation" dans la pensée occidentale, qui a remplacé la conception des grandes religions monothéistes selon laquelle l'homme doit obéir à des lois immuables concernant la vie, la sexualité, la famille.

Les lois adoptées ou en cours d'adoption sur l'avortement, l'euthanasie, mariage et adoption par les couples gays, la génétique, inquiètent particulièrement le Saint-Siège.

A la fin de l'audience dans la Salle Paul VI, le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a été présenté au pape et a échangé avec lui quelques propos.