Algérie: le groupe islamiste menace de mener "plus d'opérations"

"Tout en tenant compte des souffrances du peuple algérien, nous promettons au régime en place plus d'opérations", a affirmé le porte-parole des "Signataires par le sang".

Belga
Algérie: le groupe islamiste menace de mener "plus d'opérations"
©AFP Internet / afp.com

Le groupe islamiste armé qui a attaqué le site gazier d'In Aménas dans le centre-est de l'Algérie a menacé de mener "plus d'opérations", selon un de ses porte-parole cité vendredi par l'agence mauritanienne en ligne Nouakchott Information (ANI).

"Tout en tenant compte des souffrances du peuple algérien, nous promettons au régime en place plus d'opérations", a affirmé le porte-parole des "Signataires par le sang", groupe de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, auteur mercredi de l'attaque et de la prise d'otages massive à In Aménas.

Il a appelé les Algériens "à se tenir à l'écart des lieux d'implantation des compagnies étrangères", car, a-t-il dit, "nous surgirons par où personne ne s'y attendra".

L'armée algérienne a lancé jeudi un assaut contre le commando islamiste qui détient les nombreux otages. Aucun bilan officiel précis n'a filtré sur cette opération militaire. Mais selon un porte-parole des islamistes, elle a fait près de cinquante morts, 34 otages et 15 ravisseurs, des informations non confirmées.

"18 terroristes tués hier" sur le site

Dix-huit insurgés islamistes qui avaient attaqué le site gazier d'In Aménas ont été tués par les forces spéciales algériennes lors de leur assaut lancé jeudi pour libérer les otages, a-t-on appris vendredi de source sécuritaire algérienne.

"Dix-huit terroristes ont été tués hier", a déclaré cette source à l'AFP, indiquant que le groupe d'assaillants qui avait attaqué mercredi à l'aube cet important complexe gazier était fort d'une trentaine d'hommes.

Le ministre de l'Intérieur Dahou Ould Kablia avait lui, mercredi, fait état d'une vingtaine d'hommes. Ces chiffres ne concernaient alors que "les terroristes qui occupaient la base de vie" du complexe où ils retenaient une partie des otages, a expliqué la source sécuritaire.

"Il y a maintenant entre sept et dix terroristes retranchés dans l'usine", un second site du complexe toujours cerné vendredi à la mi-journée par les forces de l'ordre, a-t-elle ajouté.

Un hélicoptère survole aussi le site, selon un photographe de l'AFP.

Leon Panetta: "Pas de sanctuaire pour les terroristes"

Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a lancé vendredi à Londres une mise en garde aux insurgés islamistes qui ont attaqué le site gazier d'In Aménas, en Algérie, en déclarant qu'il n'y aurait "pas de sanctuaire pour les terroristes".

"Ceux qui attaquent sans raison notre pays et notre peuple n'auront aucun endroit où se cacher", a déclaré M. Panetta, actuellement en visite à Londres dans le cadre de sa tournée européenne.

"Quelles que soient les motivations des preneurs d'otages, il n'y a aucune justification au fait de kidnapper et de tuer des innocents", a-t-il poursuivi dans un discours prononcé devant le King's College, une grande université de la capitale.

"Les terroristes doivent savoir qu'ils ne trouveront aucun sanctuaire, aucun refuge. Ni en Algérie, ni en Afrique du Nord, nulle part", a-t-il ajouté. M. Panetta a souligné que les Etats-Unis "travaillaient 24H sur 24" pour que leurs concitoyens puissent rentrer sains et saufs et allaient "poursuivre (leurs) consultations étroites avec le gouvernement algérien".

Le chef du Pentagone doit rencontrer dans la journée le Premier ministre David Cameron qui a annulé un déplacement à Amsterdam en raison de la crise des otages, a annoncé Downing Street. Il devrait évoquer avec lui à cette occasion la situation en Algérie et au Mali, mais aussi en Syrie et en Afghanistan. Samedi, M. Panetta doit tenir une conférence de presse commune avec son homologue britannique.


Sur le même sujet