Le chemin de croix de Christine Boutin

Malgré le vote, Christine Boutin l’affirme : « Le mariage gay ne passera pas! ». C’est avec la même conviction que l’ancienne ministre de Sarkozy évoque ses combats, son instrumentalisation par l’UMP en 2012, les Femen, ses tweets agressifs et la démission du Pape. La présidente du Parti Chrétien-Démocrate est l’Invitée du samedi de LaLibre.be

Entretien: Dorian de Meeûs
Le chemin de croix de Christine Boutin
©AFP/ IPM

Malgré le vote de mardi, Christine Boutin l’affirme : « Le mariage gay ne passera pas ! ». C’est avec la même conviction que l’ancienne ministre de Sarkozy évoque ses combats politiques, son instrumentalisation par l’UMP en 2012, les féministes Femen, ses messages agressifs sur Twitter et la démission du Pape. La présidente du Parti Chrétien-Démocrate est l’Invitée du samedi de LaLibre.be

 

Le projet de loi sur le mariage gay a été largement adopté à l’Assemblée nationale ce mardi. Pourtant, juste après, vous déclarez : « La bataille ne fait que commencer ! ». Etrange, non ?

Non, le vote de mardi n’est qu’une première étape dans la procédure législative. Le texte doit maintenant aller au Sénat, avant de revenir à l’Assemblée nationale. Et si par hasard c’est voté, il y aura un recours auprès du Conseil constitutionnel. Il ne peut y avoir de publication de la loi avant fin juillet. Il ne faut donc surtout pas baisser les bras maintenant, bien au contraire.

En France, ce projet soulève un débat qui n’a pas eu lieu dans d’autres pays, comme la Belgique.

Je pense qu’un enfant doit avoir comme références une maman et un papa. Comme la Garde des Sceaux Christiane Taubira l’a dit, il s’agit d’un enjeu de civilisation ! Cela n’a rien à voir avec modernité ou pas, c’est un choix de civilisation. La nature humaine existe-t-elle toujours ou doit-on s’effacer au profit de la culture, comme l’a décidé la Belgique ? Et je vous le dis, si on n’opte plus pour la nature, on entrera dans un Etat totalitaire.

Vous pensez vraiment que le ‘mariage pour tous’ mènera à un Etat totalitaire ?

Oui, mais je ne dis pas que cela se fera dans les 5 ans qui viennent, mais dans 3 ou 4 générations. Ce sera un Etat totalitaire ou autrement dit ‘le meilleur des mondes’ dans lequel la nature humaine n’aura qu’une valeur relative. On me parle souvent de l’Espagne et de la Belgique, où ce texte n’a pas eu de conséquences… normal, on n’a pas du tout le recul nécessaire. Pour le moment, ni le nombre de cas, ni l’âge des enfants issus des premiers mariages homos ou de fécondations in vitro ne permettent de faire une analyse. Je ne pense pas que le mariage pour tous sera voté en France. Ce projet ne passera pas. Il n’y a peut-être pas de grands débats sur ces sujets en Belgique, mais sans faire injure à personne, la France est le pays des Droits de l’Homme. Je me bats pour rester dans cette philosophie de respect de la personne humaine. La gestation pour autrui soulève la question d’un nouvel esclavage où des femmes pauvres devront porter les enfants désirés par des femmes riches. Et tout cela se passe sans grandes réflexions, c’est stupéfiant.

Après les débats à l’Assemblée nationale, tout le monde s’accorde pour dire que la ministre Taubira n’est finalement pas le ‘maillon faible’ du gouvernement, mais une ‘révélation politique’. Malgré votre opposition, vous lui accordez ce mérite ?

Le talent de madame Taubira s’est révélé pour ceux qui ne voulaient pas le voir. C’est une femme et militante très intelligente et cultivée avec un débit oratoire très important. Vu le nombre restreint de personnes cultivées, ça étonne toujours quand on voit quelqu’un qui a quelques références et un peu d’intelligence. Mais elle est tout à fait consciente des enjeux, elle a donc un talent militant qui ne me convient pas du tout.

Par contre, vous êtes nettement moins aimable envers la porte-parole du gouvernement en disant ‘Najat Vallaud-Belkacem a la beauté et les idées du Diable’.

La beauté du Diable, c’est un compliment. C’est une jeune femme de 30 ans qui a du chien. Mais ses idées sont totalement opposées à celles que je peux porter : elle est pour l’euthanasie, pour l’avortement, pour la procréation médicalement assistée, pour tout ce que je combats.

Qu’allez-vous retenir du Pontificat du pape Benoît XVI qui va renoncer à ses fonctions ?

Il y a une continuité avec le pontificat de Jean-Paul II, je trouve que les 2 hommes sont très liés. Jean-Paul II a prouvé qu’un homme peut être digne jusqu’à la fin et que cette dignité ne peut être touchée. Puis, moins charismatique, Benoît XVI, de part ses écrits et encycliques, n’a pu que nous aider à cheminer dans notre vie spirituelle. Sa récente décision est éminemment respectable. Celui qu’on disait médiatiquement ringard, donne une leçon de modernité tout à fait incroyable.

Mardi, vous avez certainement été choquée par les militantes féministes Femen qui ont manifesté – seins nus – dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris, non ?

Tout à fait, je trouve cela puéril, bête, stupide et provocant. C’est d’autant plus choquant que mettre les seins à l’air dans un lieu de culte n’a strictement aucun intérêt. Si c’est tout ce qu’elles ont à montrer… ces femmes sont le symbole du degré d’infantilisme dans lequel baigne notre société en ce moment. Je ne suis pas certaine qu’elles auraient fait la même chose dans une mosquée.

Vous craignez la montée d’une forme de ‘cathophobie’, mais n’est-elle pas - en partie - alimentée par certains discours intégristes ?

Selon une étude récente, 30% des catholiques ressentent de la cathophobie, alors que ceux qui ne pratiquent pas n’ont pas ce sentiment. A titre personnel, je trouve qu’on est de plus en plus stigmatisé.

Tout comme les homosexuels affirment être stigmatisés par ‘certains’ croyants, quelle que soit leur religion. Non ?

Si les homosexuels se sentent stigmatisés, c’est aussi une vérité, car ils le ressentent comme ça.

Revenons sur votre parcours politique. Vous donnez l’impression d’être devenue un électron libre que la droite utilise lors des élections et repousse dans l’ombre juste après… A la présidentielle 2012, Sarkozy vous demande de le soutenir, vous retirez votre candidature, puis on ne parle plus de vous.

Je ne pense pas que vous ayez raison, du moins pour l’exemple précis que vous donnez. Si je me suis présentée en 2012, c’est justement pour éviter que la droite ne commette une faute par rapport au mariage homosexuel, à l’adoption et au PMA. Et donc, je me suis présentée pour m’assurer que le président Sarkozy soit ferme sur ces questions. Nicolas Sarkozy a parfaitement compris que la droite française était très exigeante sur ce sujet. Et je pense – en toute humilité – avoir permis au candidat Sarkozy d’être très ferme et même sublime sur ce sujet pendant sa campagne. Je n’aurais pas dit mieux et avais moins de crédibilité que lui, car je n’avais aucune chance d’être élue.

Aujourd’hui, votre parti PCD propose déjà une alliance avec l’UMP lors des municipales et européennes de 2014. Finalement, à quoi bon maintenir ce petit parti indépendant ?

Maintenir notre parti est essentiel. Nous sommes le caillou dans la chaussure. Nous ne représentons qu’un faible pourcentage, mais sommes indispensables pour faire une majorité de droite.

Vous êtes particulièrement active sur Twitter. Mais pourquoi êtes-vous si agressive dans vos messages ?

D’abord, j’adore les nouvelles technologies. Twitter est particulièrement réactif avec des infos urgentes et des articles de fond. Puis, je suis une femme libre, avec mon âge, ma maturité et mon expérience, j’ai donc envie de dire ce que je pense de manière tout aussi directe et sincère…

 

Suivez l'actualité de LaLibre.be sur nos comptes Twitter et Facebook. Et téléchargez gratuitement nos applications pour iPhone , iPad et Android, où vous pourrez également télécharger l'édition du jour.


Sur le même sujet