Prophétie de saint Malachie: le prochain pape sera-t-il le dernier?

La page « Prophétie de saint Malachie » est une des pages les plus consultées sur Wikipedia ces dernières 24h, et pour cause: selon certains, elle annoncerait que le successeur de Benoit XVI verrait la destruction de Rome et du monde, voire le Jugement dernier.

Sibylle Greindl (st.)
Prophétie de saint Malachie: le prochain pape sera-t-il le dernier?
©Photonews

La page « Prophétie de saint Malachie » est une des pages les plus consultées sur Wikipedia ces dernières 24h, et pour cause: selon certains, elle annoncerait que le successeur de Benoit XVI verrait la destruction de Rome et du monde, voire le Jugement dernier.

Cette prophétie est une liste en latin de 111 devises. Chacune de ces devises correspondrait à un pape, depuis Célestin II (1143-1144) et – suppose-t-on – jusqu'au pape du Jugement dernier. Le tout est de dénicher dans la vie de chacun des souverains pontifes un élément ou l'autre qui permette de l'associer à ces quelques mots toujours sibyllins. Ainsi, la devise de Benoit XVI serait « (de) gloria olivae ». Faut-il y voir que le pape a été élu peu de temps après le Dimanche des Rameaux, où l'Église distribue des branches d'olivier? Ou bien que Josef Ratzinger a choisi son nom pontifical, Benoît, en référence à l'ordre bénédictin, lui-même lié à l´olivier?

On attribue cette liste de prophéties à saint Malachie, un évêque irlandais du XIIe siècle. La tradition raconte que Malachie aurait eu une vision de tous les futurs papes alors qu'il se trouvait en visite à Rome auprès du pape Innocent II. Curieusement, ses biographes les plus connus, comme Bernard de Clairvaux, n'ont jamais mentionné ce texte. Nul en fait ne parle de cette prophétie des Papes... jusqu'à qu'elle soit publiée en 1595 par un certain Arnold de Wyon, moine bénédictin de son état et auteur de la Lignum vitae, Ornamentum et decus Ecclesiae . Les férus de latin et d'histoire papale pourront sans doute relier sans trop de peine les devises des premiers siècles aux papes correspondants. Par contre, ce petit jeu se corse sérieusement à partir du XVIe siècle: à ce moment, les devises se font nettement plus interchangeables. C'est ce qui a fait dire à certains sceptiques que la Prophétie de saint Malachie aurait été écrite au XVIe siècle, afin d'influencer le choix du pape de l'époque!

Avec cette prophétie des Papes, les amateurs de fin du monde imminente ont trouvé quelque chose à se mettre sous la dent... Reste à voir si le successeur de Benoît XVI porte, ou portera, le nom de Pierre, conformément à la prédiction de Malachie! Le journaliste de La Libre, Christian Laporte a, lui, une opinion assez claire sur la portée de cette prophétie: "Vous me permettrez d'être plus que sceptique par rapport à cette prophétie que l'on ressort à chaque changement de pape. Ça fait un buzz dans les médias et, comme pour les prédictions de Nostradamus, on peut toujours tordre la réalité et trouver des explications plausibles."