Juppé : Sarkozy a "envie" de se représenter en 2017

L'ex-chef de l'Etat "suit l'actualité politique avec beaucoup d'attention. On se téléphone, je vois qu'il est très vigilant", a précisé son ancien ministre des Affaires étrangères.

M.L

Se représentera-t-il ou pas ? La possible candidature de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2017 fait jaser à droite.

Une large majorité de sympathisants UMP souhaitent voir l'ancien chef de l'Etat revenir dans la vie politique et se porter candidat de la droite en 2017, selon un récent sondage. Interrogé à ce sujet lors de l'émission "Questions d'Info" sur LCP, Alain Juppé a confié "sentir" que le candidat déchu en avait "envie". Avant d'ajouter immédiatement : "Je ne répondrai pas à sa place."

L'ex-chef de l'Etat "suit l'actualité politique avec beaucoup d'attention. On se téléphone, je vois qu'il est très vigilant", a précisé le maire UMP de Bordeaux, le premier à évoquer publiquement la possible candidature de Nicolas Sarkozy.

Ce dernier avait pourtant annoncé, au lendemain de sa défaite le 6 mai 2012, sa volonté de "changer de vie". Il effectue depuis des déplacements à l'étranger pour des conférences ou des visites privées. Aurait-il maintenant le blues de l'Elysée ? Selon Le Canard enchaîné, en octobre dernier lors d'une conférence à New York il aurait même confié à l'un de ses visiteurs éprouver la nécessité "morale" de se présenter en 2017, rapporte Reuters.

Une nécessité morale qu'a également évoqué son épouse Carla Bruni ce mardi. Estimant la présidence de François Hollande comme "pas terrible" et redoutant la victoire de Marine Le Pen dans cinq ans, elle a déclaré : "Nicolas pourrait éviter à la France ce duel affreux. Mais pour ma part, je n’ai aucune envie qu’il se replonge là-dedans", en précisant, "nous sommes très heureux dans notre nouvelle vie."