Propos sur l'homoparentalité: Sarkozy a-t-il été piégé?

Dans le magazine "Valeurs actuelles" du 7 mars, on découvrait les confidences de Sarkozy concernant le "Mariage pour tous". L'ex-président faisait un parallèle entre la traçabilité de la viande et celle des enfants issus de couples homosexuels.

L.Be.
Propos sur l'homoparentalité: Sarkozy a-t-il été piégé?

Dans le magazine de droite "Valeurs actuelles" daté du 7 mars, on découvrait les confidences de Nicolas Sarkozy concernant le "Mariage pour tous". L'ancien président faisait notamment un parallèle entre la traçabilité de la viande et celle des enfants issus de couples homosexuels. Des propos qui ont fait l'effet d'une bombe. Même du coté du principal intéressé.

Nicolas Sarkozy s'est en effet dit surpris, selon les informations du Point.fr et du Journal du Dimanche (JDD). Il songerait maintenant à se séparer de Patrick Buisson, son plus proche conseiller qui avait arrangé la rencontre avec le journaliste de l'hebdomadaire.

L'ex-chef d’État était en effet réticent à l'idée de se confier de la sorte préférant garder le silence, 10 mois après son éviction de l'Elysée. Patrick Buisson l'a convaincu. "Valeurs actuelles" en aurait trop profité.

Le problème ? Nicolas Sarkozy "s'attendait à un article plus court, comprenant quelques confidences". Au final, l'article le montre sous son pire jour critiquant à tout-va toutes les mesures du gouvernement Hollande. Un de ses plus proches collaborateurs a expliqué au JDD que de nombreux passages n'étaient pas destinés à être publiés. Pour lui, tout cela est "inacceptable et grossier".

"Toutes les citations qui sont rapportées sont certifiées, validées, conformes, etc." assurait pourtant Yves de Kerdrel, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire, la veille de la publication, sur France 5. Et, selon lui, Nicolas Sarkozy était au courant de la parution d'un tel article.

Une chose est sûre, l'ancien locataire de l’Élysée n'est pas près de retomber dans le panneau. Quant à Patrick Buisson, il pourra prochainement se trouver un nouveau travail. Un proche de l'ex-président a confié "ne plus pouvoir continuer comme ça avec lui."

Sur le même sujet