Abbas salue le discours d'Obama en faveur de la paix

Le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a salué le discours de Barack Obama jeudi à Jérusalem dans lequel le président américain a affirmé que la paix était "la seule voie vers la vraie sécurité".

AFP
Abbas salue le discours d'Obama en faveur de la paix
©EPA

Le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a salué le discours de Barack Obama jeudi à Jérusalem dans lequel le président américain a affirmé que la paix était "la seule voie vers la vraie sécurité", selon le principal négociateur palestinien Saëb Erakat.

"Le président Abbas a accueilli favorablement le discours du président Obama affirmant que la réalisation de la paix et l'option de deux Etats sur les frontières de 1967 étaient la voie pour parvenir à la sécurité pour les peuples palestinien et israélien", a déclaré M. Erakat à l'AFP.

Obama: "Les Palestiniens méritent leur propre Etat"

Le président américain Barack Obama a affirmé jeudi que les Palestiniens "méritent leur propre Etat", lors d'une conférence de presse conjointe avec le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah en Cisjordanie. Il a également ajouté que "la possibilité d'une solution à deux Etats continue à exister". "Je suis revenu en Cisjordanie parce que les Etats-Unis sont profondément engagés en faveur de la création d'un Etat de Palestine indépendant et souverain", a affirmé M. Obama qui visite Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne, pour la première fois en tant que président américain.

Barack Obama a aussi affirmé jeudi que la colonisation israélienne qui "ne fait pas avancer la paix". "Sur la base des conversations que j'ai eues avec le Premier ministre Netanyahu et le président Abbas, la possibilité d'une solution à deux Etats continue à exister", a déclaré M. Obama lors d'une conférence de presse conjointe avec le président palestinien Mahmoud Abbas qui l'a reçu à Ramallah.

Le président américain a aussi a condamné jeudi le tir de deux roquettes contre Israël par un groupe armé de la bande de Gaza. "Nous avons encore vu la menace de Gaza avec ces roquettes. Nous condamnons cette violation d'un important cessez-le-feu qui protège les Israéliens comme les Palestiniens", a déclaré M. Obama en faisant référence à la trêve conclue fin novembre entre Israël et le mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza.

Les agences de renseignements ont négligé la Chine et le Proche-Orient

Les agences américaines de renseignements, y compris la CIA, ont négligé la Chine et le Proche-Orient car elles se sont trop concentrées sur des opérations militaires et les frappes de drones, selon un rapport de l'Intelligence Advisory Board (IAB), cité par le Washington Post. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, le travail de la CIA, de l'Agence nationale de sécurité (NSA) et d'autres agences de renseignements a davantage porté sur le contre-terrorisme et les zones de guerre, comme l'Irak et l'Afghanistan, souligne ce rapport de 2012 de l'IAB, qui conseille la Maison Blanche sur ces questions. "La communauté du renseignement est devenue dans une certaine mesure une opération de soutien militaire", estime le co-président de l'IAB David L. Boren, cité par le quotidien américain.

Pour cet ancien sénateur, il y a un déséquilibre entre "le nombre de personnels et d'experts mis dans des endroits comme l'Irak et l'Afghanistan, comparé à d'autres pays de grande importance". "A long terme, qu'est-ce qui est le plus important pour l'Amérique: l'Afghanistan ou la Chine ? ", se demande-t-il.

L'espionnage traditionnel "a souffert depuis que la CIA a porté de plus en plus ses efforts sur le côté opérationnel", déplore un autre membre de l'IAB Lee H. Hamilton, cité par le Post. Pour M. Hamilton, il est temps de "reconsidérer notre logique de guerre, notre focalisation sur le contre-terrorisme (...) et de revenir aux missions traditionnelles de collecte et d'analyse" de renseignements.


Sur le même sujet