Ayrault appelle l'UMP à ne pas se "radicaliser"

"Je souhaite vraiment du fond du coeur que les responsables de l'UMP, qui ont bien le droit de s'opposer à la politique du gouvernement, ne se laissent pas entraîner, comme ils ont tendance à le faire, dans la voie de la radicalisation", a affirmé le Premier ministre français.

AFP
Ayrault appelle l'UMP à ne pas se "radicaliser"
©Reporters

Jean-Marc Ayrault a appelé samedi les "responsables de l'UMP" à ne pas "se laisser entraîner" dans la "radicalisation", au lendemain d'une manifestation devant le Sénat d'opposants au mariage homosexuel.

"Au moment où le Sénat vient de se prononcer (sur le mariage homosexuel, ndlr), on entend des propos qui sont particulièrement préoccupants", a déclaré le Premier ministre avant un Conseil national du PS.

"Je souhaite vraiment du fond du coeur que les responsables de l'UMP, qui ont bien le droit de s'opposer à la politique du gouvernement, ne se laissent pas entraîner, comme ils ont tendance à le faire, dans la voie de la radicalisation qui serait dangereuse pour la République", a-t-il dit devant la presse.

"Les socialistes qui gouvernent avec les écologistes et les radicaux sont les garants des réformes et de la cohésion nationale", a-t-il assuré.

"Je dénonce le silence assourdissant de l'UMP, de Jean-François Copé, et même la complicité et les termes inacceptables avec lesquels s'est exprimé Christian Jacob qui a de fait semblé justifier de tels comportements", a dénoncé de son côté devant des journalistes le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, à son arrivée au Conseil national (parlement) du Parti Socialiste.

"Rien ne justifie une telle violence devant le Sénat (...) Ces groupes fanatisés, ces groupes fascisants doivent être fermement condamnés", a dit M. Désir.

"Que l'on dise qu''il y aura du sang', comme l'ont déclaré certains des organisateurs de ce mouvement, cela ne peut pas être toléré dans la République", a ajouté le responsable socialiste.

Sur le même sujet