Londres maintient son marathon

"Nous courons à travers la ville, quelle que soit la nature de l'événement, un marathon, une parade, son degré de sécurité est lié à la ville elle-même, si ce n'est pas organisé dans un stade vous ne pouvez pas boucler le périmètre"

AFP

Les organisateurs de la course ont annoncé que le marathon de Londres de dimanche aurait lieu malgré la mort d'au moins deux personnes dans des explosions à proximité de la ligne d'arrivée du marathon de Boston, mais la police a indiqué qu'elle allait revoir le dispositif de sécurité.

Alors que l'origine terroriste des explosions de Boston n'a pas encore été confirmée, les images impressionnantes ont rapidement éveillé la crainte d'événements similaires au marathon de Londres.

"Nous n'annulerons pas, nous sommes en train de réexaminer ce que nous allons faire", a indiqué le directeur exécutif du marathon de Londres Nick Bitel à la BBC Radio 5 Live.

"On regarde ce qui s'est passé, s'il y a des décisions à prendre pour augmenter la sécurité et toutes sortes de mesures que l'on pourrait déployer."

"Nous courons à travers la ville, quelle que soit la nature de l'événement, un marathon, une parade, son degré de sécurité est lié à la ville elle-même, si ce n'est pas organisé dans un stade vous ne pouvez pas boucler le périmètre comme vous pourriez le faire dans un bâtiment", a-t-il ajouté.

Des milliers de personnes, dont certains des meilleurs athlètes internationaux, courent le marathon de Londres chaque année et, à six jours de l'événement, les spéculations allaient bon train sur son éventuelle annulation pour des raisons de sécurité.

"Notre dispositif de sécurité est développé conjointement avec la police londonienne et nous nous sommes mis en contact avec elle dès que nous avons appris la nouvelle" des explosions de Boston.

Julia Pendry, super-intendante en chef de la police londonienne, a affirmé de son côté: "un dispositif de sécurité est en place pour le marathon de Londres. Nous allons (le) revoir".

Au moins deux personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées lundi dans deux explosions presque simultanées survenues près de la ligne d'arrivée du marathon de Boston (nord-est des Etats-Unis), qui ont tous les signes d'attentats.

Plus de 26.000 personnes participaient au marathon de Boston, la course la plus ancienne des Etats-Unis, organisée chaque année lors du Patriot Day américain.