'Mariage pour tous' adopté à l'Assemblée nationale!

La France a adopté la loi autorisant le mariage pour tous à 331 voix contre 225. Une des mesures phares promises par François Hollande. Pourtant, le pays semble plus divisé que jamais sur la question. Pour preuve, l'incident en pleine séance...

'Mariage pour tous' adopté à l'Assemblée nationale!
©AP
Rédaction en ligne

"Après 136 heures et 46 minutes de débat, le Parlement a adopté le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe", par 331 voix contre 225, s'est réjoui le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone.

Le président François Hollande doit encore promulguer le texte qui permettra aux premières unions de se conclure dès cet été.

L'opposition de droite a déjà annoncé un recours au Conseil constitutionnel avant la promulgation de la loi par le président François Hollande.

Selon les juristes, le mariage ne posera aucun problème constitutionnel. En revanche, certains pensent que le Conseil pourrait remettre en cause la possibilité d'adoption plénière, qui rompt tout lien de filiation entre l'enfant et ses parents biologiques, au motif qu'elle irait à l'encontre d'un principe du droit français de la filiation, celui de l'altérité sexuelle.

Par ce vote historique, la France est le 14e pays dans le monde à autoriser le mariage des couples de même sexe, sans pour autant que cessent les manifestations des "anti", qui appellent à se mobiliser dans tout le pays.

Un incident en pleine séance: "Sortez-moi ces excités!"

Juste avant le vote, dans le public de l'Assemblée nationale, des manifestants ont crié leur opposition au texte. Cette manifestation inattendue à mis le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS) dans une colère noire: "Sortez-moi ces excités! Il n'y a pas de place ici pour les ennemis de la démocratie!".

A Paris, les manifestants opposés au texte se retrouveront à partir de 19H00 à Sèvres-Babylone (VIIe) pour se rendre près de l'Assemblée nationale, à l'appel de La Manif pour tous. De leur côté, les "pro" appellent également à des rassemblements dans la capitale.

En province, des manifestations analogues sont prévues: pro-mariage gay à Toulouse, Marseille, Aix-en-Provence, Montpellier, Lyon. Les anti seront à Chambéry, Bordeaux, La Roche-sur-Yon. Mais "tout cela va retomber", a assuré la ministre de la Justice Christiane Taubira, disant sa "fierté" d'avoir porté ce texte. Cette loi est une loi "de liberté, d'égalité et de fraternité", a-t-elle souligné.

Taubira: "Premiers mariages homo en juin"

Christiane Taubira, Garde des Sceaux a précisé le timing de la loi peu avant le vote au Parlement: "Après cette décision et si le texte est confirmé, le président de la République disposera de dix jours pour promulguer la loi. Cela nous renvoie fin mai à peu près", a ajouté Christiane Taubira, interrogée par la députée PS Pascale Got lors de la séance des questions au gouvernement. "Les mairies demandent dix jours également pour la publication des bancs, autrement dit, selon les disponibilités des mairies, les premiers mariages pourraient intervenir en juin de cette année".

Suite au vote des députés, la ministre de la Justice a repris la parole. Elle s'est dite "submergée par l'émotion". La garde des Sceaux a félicité le gouvernement et les élus de la majorité qui ont travaillé sur ce texte, qui l'ont constamment "enrichi", tout en restant "stoïques" face aux attaques. Elle a également salué les députés de l'opposition "qui ont eu des arguments et qui se sont battus".

"C'est incontestablement un texte généreux que vous avez voté aujourd'hui." Christiane Taubira a aussi voulu rendre hommage aux personnes qui ont été "blessées" durant le débat. S'adressant aux jeunes homosexuels, elle a déclaré : "Si vous êtes pris de désespérance, gardez la tête haute".

Certaines personnalités ont réagi sur Twitter


Sur le même sujet