Jérôme Cahuzac se compare à Marc Dutroux

L'ancien ministre du Budget poursuit sa tournée médiatique, pour le meilleur et pour le pire. Ce mardi, sur RTL, il a tenu des propos peu habiles et plutôt surprenants de la part d'une grosse légume politique.

J. Lgg.
Jérôme Cahuzac se compare à Marc Dutroux
©AFP

L'ancien ministre du Budget poursuit sa tournée médiatique, pour le meilleur et pour le pire. Ce mardi matin, sur les ondes de RTL, le politicien a expliqué pourquoi il avait d'abord envisagé, avant d'y renoncer, d'être candidat à l'élection législative partielle, en juin, dans sa circonscription de Villeneuve-sur-Lot.

"Parce que j'estimais devoir des explications à ceux qui m'avaient fait confiance pendant si longtemps. Quelle est la meilleure façon de demander leur avis aux gens si ce n'est leur demander de voter pour vous le cas échéant ?"

Le socialiste espérait profiter de cette campagne pour donner les explications que les électeurs étaient susceptibles d'attendre. Il aurait également profité de l'occasion pour "donner la vérité sur l'état du pays avec une liberté peut-être pleine et entière" car "la vérité rend libre".

Jérôme Cahuzac a également expliqué que le processus judiciaire serait "de toute façon aller à son terme. Il doit aller à son terme". Comme il l'avait annoncé au quotidien la Dépêche du Midi, il a affirmé vouloir "payer sa dette". "Une fois celle-ci acquittée pouvoir enfin regarder chacun dans les yeux et dire 'j'ai payé ma dette'. Ce n'est pas encore le cas aujourd'hui."

Il a aussi pointé les mots très durs à son encontre et il a alors tenu des propos peu habiles et plutôt surprenants de la part d'une grosse légume politique. "Je crois même avoir été qualifié d'être répugnant. Si je suis répugnant, comment qualifie-t-on un violeur, un assassin d'enfants, comment qualifie-t-on Marc Dutroux, si on veut garder un sens au mot ? Si je suis répugnant, alors je crains qu'il ne faille à l'Académie française un peu d’imagination pour forcer le vocabulaire." Un rapprochement plutôt douteux...

Jérôme Cahuzac a également souligné qu'il était occupé à rédiger un livre dans lequel il donnera les explications sur ses agissements, ses comptes en Suisse et sa démission du gouvernement Hollande.

Pour rappel, l'ancien maire et député a été mis en examen en avril pour blanchiment de fraude fiscale.


Sur le même sujet