Brèves

Le Kosovo, inquiet de la baisse du nombre d’ours vivant en liberté dans la nature, a lancé une grande campagne pour libérer les plantigrades exhibés dans des restaurants ou des zoos privés. Des policiers et des vétérinaires ont ainsi libéré deux ours bruns, Ari et Arina, retenus dans des cages de 20 m2 par le propriétaire d’un restaurant. Ce dernier, qui possède près d’une soixantaine d’animaux, dont des loups ou des serpents, faisait payer 50 centimes aux visiteurs de son zoo privé. Les autorités kosovares ont également créé une zone protégée près de Pristina, la capitale, pour accueillir les ours sauvages. (Reuters)

Kosovo

Pristina veut sauver ses ours

Le Kosovo, inquiet de la baisse du nombre d’ours vivant en liberté dans la nature, a lancé une grande campagne pour libérer les plantigrades exhibés dans des restaurants ou des zoos privés. Des policiers et des vétérinaires ont ainsi libéré deux ours bruns, Ari et Arina, retenus dans des cages de 20 m2 par le propriétaire d’un restaurant. Ce dernier, qui possède près d’une soixantaine d’animaux, dont des loups ou des serpents, faisait payer 50 centimes aux visiteurs de son zoo privé. Les autorités kosovares ont également créé une zone protégée près de Pristina, la capitale, pour accueillir les ours sauvages. (Reuters)