Neuf morts dans un grave accident de car en Espagne

Neuf personnes sont mortes et 22 ont été blessées, dont une fillette, lorsque le car dans lequel elles se trouvaient est sorti d'une route du centre de l'Espagne, lundi, percutant violemment une barrière de sécurité. Il s'agit du pire bilan depuis cinq ans pour un accident de ce type survenu dans le pays.

Neuf morts dans un grave accident de car en Espagne
©AFP
AFP

Neuf personnes sont mortes et 22 ont été blessées, dont une fillette, lorsque le car dans lequel elles se trouvaient est sorti d'une route du centre de l'Espagne, lundi, percutant violemment une barrière de sécurité.
Il s'agit du pire bilan depuis cinq ans pour un accident de ce type survenu dans le pays.

"Neuf personnes sont décédées et 22 ont été blessées", dont cinq grièvement, selon un nouveau bilan publié par les services de secours de la région de Castille et Leon.

L'impact du choc a brisé toutes les vitres du côté droit du car, où la tôle a été enfoncée et partiellement éventrée.
L'autocar opérait une liaison régulière entre le village de Serranillos et la ville d'Avila, dans la région de Castille et Leon, lorsqu'il est "est sorti de la route pour des raisons inconnues", a déclaré à la radio publique le préfet de la province d'Avila, Ramiro Ruiz Medrano.

Le car se trouvait à moins de dix kilomètres de sa destination lorsqu'il est venu s'écraser sur la barrière, qui l'a empêché de tomber plus bas. A cet endroit, la route est sinueuse et en pente, a constaté un journaliste de l'AFP.

Plusieurs personnes sont restées pendant un temps "coincées à l'intérieur de l'autocar", selon les secours. Douze ambulances et deux hélicoptères ont été dépêchés sur place après le sinistre, ont-ils précisé.

Pompiers et personnel médicaux ont secouru et soigné les blessés à même la route pendant que des passagers, visiblement choqués, étaient assis non loin du véhicule sinistré. Six corps reposaient au sol, recouverts de draps blancs ou de couvertures de survie.
"On enquête en ce moment sur les possibles causes" de l'accident, a précisé Ramiro Ruiz Medrano, expliquant que tous les contrôles et papiers du car étaient en règle.

Certains des passagers "sont très gravement blessés, d'autres sous le choc à cause de l'accident", a-t-il ajouté. Le chauffeur est sorti indemne de l'accident mais demeurait sous le choc plusieurs heures après l'accident, selon les médias locaux.

"Une petite fille de six ans a été transportée en hélicoptère" vers un hôpital de Salamanque, à plus de 100 kilomètres du lieu de l'accident, ainsi que deux autres femmes de 17 et 91 ans, ont indiqué les secours. Les autres blessés ayant été envoyés dans des hôpitaux à Avila.
Un groupe de psychologues devait recevoir dans cette ville les familles des victimes.

Très émue, la mère de la fillette a déclaré à la radio publique, qui n'a pas donné son nom, que "son état (était) stable mais qu'il (fallait) examiner l'ampleur du traumatisme crânien".

Lucia Herranz, 63 ans, s'est rendue à l'hôpital à Avila, pour voir sa petite-fille de 16 ans, Lucia Garcia, qui avait pris le car dans son petit village de Navalmoral de la Sierra pour aller faire les boutiques à Avila. Elle a été blessée au poignet.

"Quand je suis arrivée, elle était très effrayée, ça a été très dur. Elle tremblait et pleurait parce qu'elle avait deux amies dans le bus", dont une gravement blessée, a expliqué sa grand-mère à l'AFP.

Cet accident de car est le pire depuis avril 2008, lorsque neuf touristes finlandais étaient morts dans le sud de l'Espagne, en Andalousie. Ce drame avait été causé par le conducteur d'une voiture dont le taux d'alcoolémie était deux fois supérieur à la limite autorisée, d'après les autorités.
En juillet 2009, six touristes néerlandais avaient été tués et 39 blessés quand leur car s'était retourné sur l'autoroute près de Barcelone, au nord-est de l'Espagne.

Sur le même sujet