Pape François : relisez notre chat

Chaleureux, simple, spontané, volontiers blagueur, François a imposé, lors des JMJ, un style rarement associé à la papauté. Dans l'avion, le pape a carrément tenu des propos sur l'homosexualité qui s'écartent de la position de l'Eglise. Comment expliquer ce changement de style ? Est-il efficace ?

J. Lgg.

Durant les Journées mondiales de la jeunesse, qui se sont tenues à Rio, le pape en a étonné plus d'un par l'image qu'il a renvoyée. Chaleureux, simple, spontané, volontiers blagueur, François a imposé un style rarement associé à la papauté. 


Lors du retour, dans l'avion, le pape a carrément surpris l'assemblée en tenant des propos sur l'homosexualité qui s'écartent de la position de l'Eglise. "Qui suis-je pour juger" les homosexuels ? Comme jamais auparavant dans l'histoire du catholicisme, le pape François a ouvertement abordé la question de l'homosexualité, tout en condamnant tout "lobby gay" et sans infléchir la doctrine de l'Eglise. A bord de l'appareil, le pape argentin a répondu avec une grande franchise aux questions sur la présence d'homosexuels dans l'Eglise et dans son gouvernement central. Au Vatican, "ils disent qu'il devrait y en avoir", a-t-il dit.

"Même si les mots du pape François ne s'accompagnent pas d'un changement dans la politique de l'Eglise, le changement de ton est significatif", a noté Human Rights Campaign, une des principales associations pro-gay, tandis qu'en Italie, le président d'Arcigay, Flavio Romani, soulignait que "cest la première fois qu'un message d'accueil est exprimé de façon claire par le pape".

De fait, c'est la première fois qu'un pape parle de ce sujet très chaud, avec simplicité, en public et reconnaît qu'il soulève des questions.

Comment expliquer ce changement de style ? Est-il efficace ? De telles déclarations sont-elles bien en phase avec l'Eglise ? Comment sont-elles perçues par les membres de la Curie ?