Gibraltar: l'Espagne "prendra toutes les mesures nécessaires"

Britanniques et Espagnols se livrent bataille ces derniers-jours concernant le petit récif montagneux situé au sud de l'Espagne.

Gibraltar: l'Espagne "prendra toutes les mesures nécessaires"
©AFP
AFP

L'Espagne prendra "toutes les mesures nécessaires" pour défendre ses intérêts concernant Gibraltar dans le cadre de la loi, a affirmé le chef du gouvernement Mariano Rajoy, alors que la tension monte avec Londres sur ce territoire britannique que Madrid revendique.

"Nous prendrons les mesures légales et proportionnées pour défendre les intérêts des Espagnols", a déclaré Mariano Rajoy après un entretien avec le roi Juan Carlos sur ce sujet, à Palma de Majorque aux Baléares.

"Nous prendrons toutes les mesures nécessaires", a encore déclaré le chef du gouvernement.

"Notre priorité est de discuter, négocier et trouver un accord" sur Gibraltar "et de ne pas prendre de décisions qui ensuite, à un moment déterminé, sont irréversibles", a-t-il affirmé.

Le ministre des Affaires étrangères José Manuel Garcia Margallo a réaffirmé vendredi au journal ABC que l'Espagne envisageait d'imposer une taxe à l'entrée et à la sortie de Gibraltar.

Le conflit larvé qui oppose l'Espagne au Royaume-Uni autour de Gibraltar, un territoire de sept kilomètres carrés cédé à la Grande-Bretagne en 1713 et revendiqué par Madrid, a rebondi depuis la fin juillet.

Gibraltar a alors construit un récif artificiel conposé de blocs de béton coulés dans la baie d'Algeciras, en Méditerranée, pour tenter d'empêcher les incursions dont ses autorités accusent les pêcheurs espagnols.

Gibraltar affirme que l'Espagne a multiplié les contrôles à la frontière par mesure de représailles. Ce à quoi Madrid rétorque que ces contrôles sont obligatoires, puisque Gibraltar, comme le Royaume-Uni, n'appartient pas à l'espace Schengen de libre circulation, et nécessaires pour lutter contre la contrebande.

Sur le même sujet