Snowden demande aux médias de ne plus écouter son père

Edward Snowden a voulu couper court aux rumeurs qui circulent sur son compte depuis plusieurs semaines. Il ne souhaite pas que des membres de sa famille soient pris à parti dans une affaire qui ne concerne que lui.

Rédaction en ligne
Snowden demande aux médias de ne plus écouter son père
©AP

Depuis qu'il a obtenu l'asile en Russie, Edward Snowden distille ses déclarations au compte-goutte. Mais son entourage a la langue bien plus pendue. Voilà qui ne plaît pas à l'ancien employé de la NSA américaine. Dans une lettre adressée au Huffington Post américain, Snowden accuse son entourage d'"induire en erreurs" les journalistes à coups de "fausses déclarations sur [sa] situation".


Parmi les sources peu fiables le concernant, Snowden pointe son propre père, Lon, mais aussi l'avocat de son père, Bruce Fein, et sa femme, Mattie Fein."Je demande aux journalistes de comprendre que [mon père et son entourage] ne possèdent aucune compétence particulière concernant ma situation ou ce qui concerne mon avenir et de ne pas exploiter le vide tragique issu de l'émotion de mon père pour faire la Une des tabloïds", martèle-t-il.

Selon Mattie Fein, Glenn Greenwald était soupçonné par Lon Snowden et son avocat de manipulation "pour son intérêt personnel". C'est ce même Glenn Greenwald, journaliste au Guardian, qui avait révélé les informations fracassantes sur le système de surveillance américain. Edward Snowden assure de son côté qu'il travaille avec "une équipe juridique internationale parmi laquelle figurent certains des meilleurs avocats au monde" et qu'il travaille "avec des journalistes dont l'intégrité et le courage ne souffrent aucune remise en question".

Le dimanche 11 août dernier, Lon Snowden annonçait qu'il avait obtenu un visa pour rendre "très prochainement" visite à son fils. "Nous avons des visas [pour la Russie], nous avons une date que nous n'allons pas dévoiler à cause de toute cette frénésie", a-t-il déclaré.