Le bijoutier de Nice et son million de soutiens

Suite au braquage d'une bijouterie de Nice, qui a mené à la mort de l'un des voleurs, un immense mouvement de soutien envers le bijoutier s'est emparé d'Internet.

A.W.
Le bijoutier de Nice et son million de soutiens
©Facebook

C'est le phénomène de la semaine sur les réseaux sociaux. Tout a commencé mercredi quand un bijoutier niçois abat l'un des braqueurs de sa boutique d'une balle dans le dos. Vendredi, le bijoutier, Stephan Turk, est mis en examen pour homicide volontaire et assigné à résidence sous bracelet électronique. Et pour cause, selon le procureur de la République, M. Turk, un père de famille de 67 ans, a "agi volontairement pour donner la mort à ce malfaiteur". Sa victime, âgée de 18 ans, avait déjà été condamnée à plusieurs reprises pour vols et violences.     

Aussitôt, un mouvement de soutien se crée autour du Stephan Turk. Une page Facebook a été créée le 11 septembre, avec cette description : "Soutenons le bijoutier qui ne faisait que son travail". En substance, les auteurs de la page souhaitent dédouaner le bijoutier qui a tiré alors qu'il était, selon eux, en situation de légitime défense.

En quelques heures, la page atteint les 100.000 "likes"... puis le compteur s'emballe. Ce samedi 14 septembre, le million de "fans" était atteint. Un fait-divers français qui suscite autant de réactions sur les réseaux sociaux, c'est du "rarement vu" selon les observateurs du web.

Des commentaires à droite toute

Si certains internautes manifestaient leur désapprobation vis-à-vis de la page, d'autres y allaient volontiers de leur commentaire en faveur du bijoutier. "La France n'est pas morte!", se félicite quelqu'un qui ajoute "battons-nous contre la racaille, mettons-la à terre avant qu'elle ne nous bouffe". Un commentaire soutenu par plus de 1.000 j'aime. Tandis que "Et pourquoi pas un tube de vaseline pour mieux se faire E****** ?? Limite faut se faire braquer à tout va et fermer sa gueule ??? Il a fait ce que la justice n'arrive pas a faire !!! De nos jours on est jamais mieux servi que par soi-même !!!", récoltait plus de 2.000 soutiens.

Publication de Soutien au bijoutier de Nice.

Parmi les amateurs de la page, nombreux sont ceux qui affichent leur appartenance au Front National de Marine Le Pen. L'évolution de la page est d'ailleurs relayée au fur et à mesure sur Twitter par Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, un mouvement proche de l'extrême droite française. 

Et aussitôt, la parodie

En réponse à cette page, jugée populiste à peu de frais par ses détracteurs, une autre, aux allures parodiques, s'est créée. "Soutien à Emile Louis" (tueur en série français condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 2006), affichait plus de 300 "likes" samedi. 

Publication de Soutien à Émile Louis.

Même chose sur Twitter où le compte parodique "L'Humour de Droite" publiait ce message ironique :

En somme, la France tient ici LA polémique médiatique de la rentrée.


Sur le même sujet