Brésil: 200 millions d'euros détournés des services de santé

Des mairies, gouvernements d'Etats fédérés et organismes publics et privés du Brésil ont détourné en cinq ans quelque 500 millions de réais (200 millions d'euros) du Système Unique de Santé (SUS, public).

AFP
Brésil: 200 millions d'euros détournés des services de santé
©Belga

Des mairies, gouvernements d'Etats fédérés et organismes publics et privés du Brésil ont détourné en cinq ans quelque 500 millions de réais (200 millions d'euros) du Système Unique de Santé (SUS, public), a rapporté dimanche le quotidien Folha de Sao Paulo. Cet argent, que le ministère brésilien de la Santé essaye maintenant de récupérer, correspond à des fraudes détectées dans 1.339 audits réalisés de 2008 à 2012 par des équipes du Département national d'audits du SUS et analysés un à un par le quotidien.

Le ministère de la Santé estime qu'en réalité les détournements sont sans doute encore plus importants car des enquêtes complémentaires sont en cours.

Pour gonfler les comptes du SUS, des gestionnaires falsifient les registres des hôpitaux publics ou insèrent dans leurs livres de comptes des professionnels "invisibles", affirme le journal.

A Nossa Senhora des Remedios, une ville de l'Etat du Piaui (nord-est) des 20 professionnels figurant dans les équipes du Programme Santé de la Famille, 15 n'ont jamais travaillé. Toujours dans le Piaui, l'un des Etats les plus pauvres du Brésil, en un seul jour, un patient a réussi à bénéficier de 201 consultations dans une clinique de la ville d'Agua Branca.

L'une des fraudes les plus fréquentes est le détournement opéré lorsqu'une somme d'argent destinée à un secteur spécifique de la Santé est transférée vers un autre secteur, explique Folha.

S'y ajoutent des cas d'équipements qui ont été donnés et ont disparu, des factures non justifiées, des problèmes dans les appels d'offres, entre autres.