Rob Ford “cracke” mais reste en poste à Toronto

Le maire de la ville de Toronto a décidé de rester en poste malgré ses aveux sur sa consommation de drogue.

Rob Ford “cracke” mais reste en poste à Toronto
©AP
R.H.(st.)

Rob Ford, le maire de Toronto, ne quitte pas son poste. C’est ce qu’il a lui même confirmé lors d’un point presse organisé mardi à l’hôtel de ville. Il aura donc repris le travail dans la plus grande normalité jeudi matin.

Pour rappel, le numéro un torontois était impliqué dans un scandale de drogue pour avoir consommé du crack il y a un an de cela. Une information qu’il s’était empressé de nier dans un premier temps, au printemps 2013, lorsque les premières accusations sont tombées dans les médias. Mais – coup de théâtre ce mardi – Rob Ford avoue tout. “Oui, j’ai fumé du crack. Il y a eu des moments où j’ai été en état d’ivresse.” Après de tels aveux, on pouvait penser que le maire annoncerait sa démission dans la foulée. Il n’en fut rien puisque Rob Ford a simplement déclaré que “ces erreurs n’arriveront plus… Je vous ai laissé tomber”.

Visiblement très ému, il a ajouté que ce serait aux habitants de la ville de décider, en 2014, de le punir ou de la maintenir à son poste actuel à l’occasion des élections municipales. En attendant le verdict des urnes, le maire de la plus grande ville du Canada a augmenté sa cote de popularité ! Mieux, il a gagné 5 points en une semaine atteignant 44 % d’opinions favorables.

A l’origine de cette histoire, la police de la ville avait transmis, jeudi passé, un dossier de 500 pages ainsi que plusieurs vidéos saisies en juin dans le matériel appartenant à des trafiquants de drogues présumés. Le maire apparaissait sur les images d’au moins l’une d’entre elles, la pipe à la bouche, se laissant aller aux plaisirs de la consommation de crack. “Je veux voir la vidéo”, a-t-il réagi. “Je veux que chacun de mes concitoyens voie la vidéo. Je ne me souviens même pas qu’il y ait eu une cassette ou une vidéo. Je veux voir l’état dans lequel j’étais.”

Sur le même sujet