Le pape François en danger ?

Au sein de la mafia italienne, il y aurait de la tension dans l'air : "Si les boss pouvaient lui faire un croche-pied, ils n’hésiteraient pas !"

Le pape François en danger ?
©Photonews
Bd0

"J'ignore si les parrains ont les moyens de faire quelque chose contre le pape, mais je sais qu'ils y pensent. Le danger est réel". Ces paroles sont celles de Nicolas Gratteri parues ce mercredi dans le quotidien italien Il fatto quotidiano, et reprises par les sites Aleteia.org et France24.com. Selon ce procureur de Reggio Calabre où règne la 'Ndrangheta, la mafia la plus secrète et dangereuse d'Italie, la politique de François en matière de transparence bancaire (il veut rendre l'IOR - l'opaque banque du Vatican – fidèle à l'esprit des Évangiles, et conforme aux normes de transparence fixées par la finance internationale) ne serait pas au goût des mafieux. Sans oublier que depuis son élection un prêtre antimafia de Palerme a été béatifié et que le lendemain il avait prié publiquement pour "que les mafiosos se convertissent au Christ".

Selon ce procureur italien lui-même cible de la mafia, le pape devrait se montrer plus prudent, lui qui se montre réticent à toute sécurité, appréciant le contact direct avec les foules.

François n'est pas le premier pape à s'opposer ouvertement et explicitement à la mafia, mais aujourd'hui le danger serait "réel". Malgré le fait que "les rites d'initiation des nouveaux mafieux ont des références à la religion et [que] les hommes de main prient avant de commettre un assassinat (...) Tous ceux qui se nourrissent du pouvoir et de la richesse qui découlent directement de l’Église sont nerveux et agités (…). Les mafieux, qui investissent et recyclent l'argent de la criminalité depuis des années grâce à des connivences avec l'Église s'inquiètent". "Si les boss pouvaient lui faire un croche-pied, ils n’hésiteraient pas !", déclare-t-il.

Sur le même sujet