L'Iran "n'aura pas l'arme nucléaire"

C'est la promesse faite par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Moscou.

AFP
L'Iran "n'aura pas l'arme nucléaire"
©AFP

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a promis que l'Iran "n'aurait pas l'arme nucléaire", s'exprimant devant des représentants de la communauté juive locale au deuxième jour d'une visite à Moscou.

"Je promets que l'Iran n'aura pas l'arme nucléaire", a déclaré M. Netanyahu, après avoir dénoncé les propos la veille de l'ayatollah Khamenei, selon lequel l'Etat hébreu est "voué à la disparition".

"Hier, le guide suprême iranien, Khamenei, a dit +mort à l'Amérique, mort à Israël, il a dit que les juifs ne sont pas des êtres humains+", a déclaré M. Netanyahu.

"Un tel Iran ne doit pas avoir l'arme nucléaire", a-t-il ajouté, dans sa première réaction au propos de M. Khamenei.

Dans un discours diffusé en direct à la télévision, le guide suprême iranien a déclaré mercredi que "les fondements du régime sioniste avaient été affaiblis très fortement et qu'il est voué à la disparition".

L'ayatollah Khamenei a également refusé tout recul sur les "droits nucléaires" de son pays, jetant un froid dans les discussions qui ont repris mercredi entre son pays et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) à Genève.

A Moscou mercredi, M. Netanyahu, a insisté sur la nécessité d'une "véritable solution" au problème du nucléaire iranien, à l'issue d'entretiens avec le président Vladimir Poutine dans le cadre d'une campagne éclair visant à empêcher tout accord lors des négociations en cours à Genève.

M. Poutine a de son côté dit espérer qu'une solution "mutuellement acceptable soit trouvée dans un avenir proche".

Le Premier ministre israélien n'est pas parvenu à rallier M. Poutine à ses positions hostiles à l'accord actuellement négocié à Genève sur le nucléaire iranien, ont observé jeudi les médias israéliens.

Sur le même sujet