Nucléaire iranien: Fabius réaffirme la fermeté de la France

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a déclaré jeudi espérer que l'Iran et les grandes puissances aboutissent à "un accord solide" sur le nucléaire iranien à Genève, tout en soulignant qu'un tel accord n'était possible que "sur une base de fermeté".

AFP
Nucléaire iranien: Fabius réaffirme la fermeté de la France
©AFP

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a déclaré jeudi espérer que l'Iran et les grandes puissances aboutissent à "un accord solide" sur le nucléaire iranien à Genève, tout en soulignant qu'un tel accord n'était possible que "sur une base de fermeté".

"J'espère qu'on va arriver à un accord solide", a-t-il déclaré sur la télévision France 2. "Cet accord n'est possible que sur une base de fermeté", a-t-il toutefois répété.

"Pour le moment les Iraniens n'ont pas cru devoir accepter la position des six (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne, NDLR). J'espère bien qu'ils vont accepter", a-t-il poursuivi, relevant qu'il y avait "des contradictions au sein même du pouvoir iranien".

"L'Iran a parfaitement le droit d'utiliser le nucléaire civil mais la bombe atomique, non. C'est cette position commune que nous défendons (...)", a rappelé M. Fabius, répétant que le texte de base de la négociation était "soutenu par les six".

Les négociateurs des grandes puissances et de l'Iran se sont retrouvés mercredi à Genève, pour un troisième round de discussions depuis la mi-octobre. Ils doivent commencer jeudi à discuter dans le détail le texte agréé par les six, qui prévoit dans les grandes lignes un frein au programme nucléaire iranien en échange d'allègement limité des sanctions contre Téhéran.