Désormais, Valérie Trierweiler "ne se taira plus"

Valérie Trierweiler a déclaré qu'elle n'allait "plus se taire" dans un discours à l'occasion du prix Danielle Mitterrand.

Rédaction en ligne
Désormais, Valérie Trierweiler "ne se taira plus"
©REPORTERS

"Je ne me tairai plus", a lancé vendredi la compagne du président François Hollande, Valérie Trierweiler dans un discours à l'occasion de la remise du prix Danielle Mitterrand qu'elle a à nouveau citée comme modèle.

"Danielle Mitterrand ne prenait pas la pose, elle prenait des positions. Des positions courageuses", a lancé celle qui est devenue l'année dernière ambassadrice de France Libertés, l'association fondée par Danielle Mitterrand. "Elle était une première dame qui refusait la soumission, elle n'était guidée que par le désir de justice et de liberté. Y compris quand elle devait afficher un désaccord avec le Président Mitterrand. Elle n'avait pas peur de porter haut les valeurs de gauche. Elle ne se laissait pas bâillonner. Elle n'avait pas peur du mot “politique"", a-t-elle poursuivi,"voilà ce que j'ai appris de cette grande dame. Voilà pourquoi elle est aujourd'hui mon modèle".

Plus tard, Valérie Trierweiler a précisé sur Twitter ses propos." Ne plus se taire sur les scandales humanitaires", a -t-elle précisé, craignant que son discours ait été compris comme une volonté de prendre la parole dans le champ politique.

Valérie Trierweiler avait été très critiquée au début de la présidence Hollande pour un mélange des genres entre sa profession de journaliste et son statut de Première dame.

Elle avait également subi un recadrage en règle de la part du président pour avoir, entre les deux tours des législatives de 2012, apporté dans un tweet son soutien au dissident socialiste Olivier Falorni, opposé dans sa circonscription de La Rochelle à Ségolène Royal. Ce message avait été largement interprété comme une réaction de jalousie.

Sur le même sujet