Obama va assister à la cérémonie en hommage à Mandela mardi

La cérémonie nationale à la mémoire de "Madiba" (nom de clan de Mandela) aura lieu mardi au stade de Soccer City.

Obama va assister à la cérémonie en hommage à Mandela mardi
©AP
AFP

Le président américain Barack Obama et son épouse Michelle se rendront mardi à Johannesburg où sera rendu un hommage à Nelson Mandela, le héros de la lutte anti-apartheid, a annoncé la Maison Blanche.

"Le président et Mme Obama assisteront à la cérémonie nationale en hommage à l'ancien président Mandela mardi à Johannesbourg", a déclaré un responsable de la Maison Blanche, ajoutant que de plus amples précisions seraient données ultérieurement.

La cérémonie nationale à la mémoire de "Madiba" (nom de clan de Mandela) aura lieu mardi au stade de Soccer City, d'une capacité de 94.000 personnes, dans le township de Soweto, en banlieue de Johannesbourg. La dépouille de Nelson Mandela sera ensuite acheminée en procession dans la capitale Pretoria mercredi, jeudi et vendredi.

Nelson Mandela, décédé jeudi à 95 ans, sera inhumé dans son village natal de Qunu (sud) le 15 décembre. La présidence américaine n'a pas précisé si M. Obama assisterait à l'inhumation. Des présidents, chefs de gouvernement anciens ou actuels, des têtes couronnées, des artistes, des dirigeants spirituels du monde entier sont attendus pour les cérémonies.

George W.Bush et Bill Clinton présents aussi

Le prédécesseur de M. Obama, George W. Bush, ainsi que son épouse Laura accompagneront les Obama à bord de l'avion présidentiel Air Force One. Bill Clinton, locataire de la Maison Blanche pendant huit ans avant M. Bush et dont les mandats avaient coïncidé avec celui de Mandela, a par ailleurs confirmé qu'il irait aussi en Afrique du Sud avec sa famille.

Le prédécesseur de M. Clinton et père de George W. Bush, George H.W. Bush, a également été invité, mais, de santé fragile à 89 ans, il ne peut plus voyager aussi loin. Toute la semaine prochaine a été déclarée "semaine nationale de deuil" en Afrique du Sud, et elle commencera dimanche 8 décembre par un "jour national de prières et de réflexions".

La mort de Nelson Mandela représente un deuil personnel pour le président américain Barack Obama, dont le vieux combattant anti-apartheid, qu'il n'avait rencontré qu'une seule fois, en 2005, était l'une des grandes références morales, et l'avait incité à se lancer en politique. Lors d'une allocution prononcée depuis la Maison Blanche moins de 45 minutes après l'annonce du décès de "Madiba", le président américain avait salué un homme "courageux, profondément bon" qui "a transformé l'Afrique du Sud et nous a tous émus".

Fait rare pour un décès ne concernant pas directement les Etats-Unis, M. Obama avait donné l'ordre de mettre les drapeaux en berne sur tous les édifices publics pendant quatre jours, jusqu'à lundi soir, en hommage à "Madiba", et l'emblème américain flottait à mi-mât vendredi matin sur la Maison Blanche.